[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Conseil Permanent des Evêques
par Mauges 2013-01-16 19:52:41
Imprimer Imprimer

Je lis avec intérêt l'article de JM Guénois du Figaro sur la réaction du Conseil permanent des évêques de France.

Je relève une phrase qui me hérisse: "Or, la responsabilité d'une religion, comme l'Église catholique, estiment-ils depuis le début, n'est pas de pousser à la division, ou à l'exclusion politique, mais de favoriser l'unité du pays, précisément par la tenue d'un débat de qualité où seront pris en compte tous les points de vue."

Quid de "Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde? Non, je vous le dis, mais plutôt la division"?

Et quid de " "Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées: trois contre deux et deux contre trois ils se diviseront: le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère" (Lc 12, 51-53)"?

En 2007 encore, Benoît XVI nous donnait le sens de ces phrases de NSJC:
"Cette expression du Christ signifie que la paix qu'Il est venu apporter n'est pas synonyme d'une simple absence de conflits. Au contraire, la paix de Jésus est le fruit d'un combat permanent contre le mal. La lutte que Jésus mène avec détermination n'est pas une lutte contre des hommes ou des puissances humaines, mais contre l'ennemi de Dieu et de l'homme, Satan. Celui qui veut résister à cet ennemi en restant fidèle à Dieu et au bien, doit nécessairement faire face à des incompréhensions et parfois de véritables persécutions. Par conséquent, ceux qui entendent suivre Jésus et s'engager pour la vérité sans faire de compromis, doivent savoir qu'ils rencontreront des oppositions et deviendront, malgré eux, signe de division entre les personnes, y compris au sein de leurs propres familles. L'amour pour les parents est bien un commandement sacré mais on ne doit jamais le placer avant l'amour de Dieu et du Christ si l'on veut le vivre de manière authentique. De cette façon, les chrétiens deviennent, sur les traces du Seigneur Jésus, "des instruments de sa paix", selon la célèbre expression de saint François d'Assise. Non pas d'une paix inconsistante et apparente, mais réelle, poursuivie avec courage et persévérance dans l'engagement quotidien à vaincre le mal par le bien (cf. Rm 12, 21) et en payant personnellement le prix que cela comporte."

Source: Vatican.


Alors que les personnes homosexuelles en faveur du mariage pour tous ne nous disent pas que nous sommes sous la coupe de la hiérarchie catholique française qui n'est même pas prête à payer de quelques ampoules aux pieds l'engagement quotidien à vaincre le mal par le bien.


  Envoyer ce message à un ami


 Conseil Permanent des Evêques par Mauges  (2013-01-16 19:52:41)


39 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]