Livres en famille, partenaire du Forum catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

leçon d'histoire aux signataires Rouges de cette cochonnerie
par Pèlerin 2012-11-29 19:38:43
Imprimer Imprimer

si tout le monde s'y mettait et adressait, aux officines signataires se revendiquant du communisme, un email leur enseignant l'histoire, peut-être que les "Rouges" comprendraient que Français, contrairement à ce que certains veulent faire croire, non "Nous n'avons pas la mémoire courte"...

A lire « juin 1940 la négociation secrète" aux éditions de l’Atelier.

27 août 1939 le gouvernement Daladier interdit de parution L'Humanité (après « son approbation » du pacte germano-soviétique). Eté 1940, Maurice Tréand, représentant du PCF, et Otto Abetz, représentant de l'occupant nazi entament des négociations ayant pour objectif la reparution officielle du journal. Premières démarches engagées auprès du lieutenant Weber de la Kommandantur par Denise Ginollin, futur député communiste (arrêtée deux jours plus tard par la police française en même temps que Maurice Tréand) que les Allemands feront libérer le 25 juin...
Cette démarche auprès des Allemands était souhaitée par Jacques Duclos, chef du parti en France, et Maurice Thorez, réfugié à Moscou (nda quelle belle preuve de patriotisme)

On peut lire dans L'Humanité du 4 juillet 1940 :
"Il est particulièrement réconfortant en ces temps de malheur de voir de nombreux travailleurs parisiens s’entretenir avec les soldats allemands, soit dans la rue, soit au bistro du coin. Bravo camarades, continuez même si cela ne plaît pas à certains bourgeois aussi stupides que malfaisants ! La fraternité des peuples ne sera pas toujours une espérance, elle deviendra une réalité vivante.


Nous en avons aujourd’hui toutes les preuves,l’ordre de négocier avec les Allemands était bien venu de l’Internationale communiste et retransmis à Maurice Tréand, membre du comité central, via l’ambassade d’URSS à Paris, où Jacques Duclos, de retour de Bruxelles, venait de s’installer.

Marie-Georges Buffet a reconnu que le PCF, en 1940, avait demandé aux Allemands l’autorisation de faire reparaître l’Humanité, et que Duclos avait invoqué des arguments antisémites.


Quelques citations: « … Sommes communistes, avons appliqué ligne PC. Sous Daladier, Reynaud, juif Mandel. Juif Mandel nous a emprisonnés et [a] fusillé des ouvriers qui sabotaient Défense Nationale… Pas cédé face dictature juif Mandel et du défenseur des intérêts capitalistes anglais Reynaud… Notre défense du pacte (germano-soviétique) vous a avantagé. Pour l’URSS nous avons bien travaillé, par conséquent par ricochet pour vous. »




  Envoyer ce message à un ami


 Attention Campagne contre Mgr Aillet par Chelot  (2012-11-29 08:50:10)
      Posez vos questions à Monseigneur Aillet par Bernard Joustrate  (2012-11-29 09:00:54)
      En plus avec des fautes d'orthographe par Leopardi  (2012-11-29 10:08:57)
          Et "révisioniste" avec un seul n par megnace  (2012-11-29 11:27:23)
          Raaah? par Chevalier du G.  (2012-11-29 11:59:57)
      leçon d'histoire aux signataires Rouges de cette cochonnerie par Pèlerin  (2012-11-29 19:38:43)
          et encore ces gugusses ont oublié par blamont  (2012-11-30 11:19:08)


172 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]