Site dédié à sainte Philomène
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

messe NOM ou messe VOM
par jejomau 2011-08-07 18:17:07
Imprimer Imprimer

Pas beau ces termes.. Enfin, il semblerait que ce soit plus clair ainsi.

Lisant le texte que vous nous proposez, je me suis souvenu d'un autre texte du R.P Garrigou-Lagrange qui portait sur l'essence même de la messe . Il écrit celà en 1929. Prémonitoire en quelque sorte.



L'âme du saint sacrifice de la Messe - P. Garrigou-Lagrange, o.p. tiré de "La Vie Spirituelle", Tome XX


.... "nous voudrions parler de ce qui est comme l'âme même du sacrifice de la messe et de la manière dont il convient de s'y unir, à l'exemple de Marie, par une oblation person­nelle. Les controverses récentes sur l'essence du sacrifice de nos autels ont mis de plus en plus en relief certains points fondamentaux d'où dérive une grande lumière....

.... l'âme du saint sacrifice, c'est l'obla­tion intérieure du prêtre, à laquelle le peuple tout entier doit s'unir. Sans elle il n'y a que le côté extérieur de cet acte, une immolation extérieure qui perd toute significa­tion et qui n'est que le cadavre du sacrifice, comme le fut le sacrifice de Caïn. L'immolation extérieure d'un ani­mal, requise comme réalité, ut res, pour se nourrir de celui-ci, n'est requise dans le sacrifice, même sanglant, que ut signum externum, comme signe d'une oblation, d'une adoration, d'une contrition intérieures, sans lesquel­les elle n'a plus aucun sens, ni aucune valeur. - Ceci est à la fois élémentaire et capital. On n'y pense généralement pas assez, lorsqu'on cherche en quoi consiste l'essence du sacrifice de la Messe. Il n'est pas inutile de rappeler qu'il est absolument à l'antipode du sacrifice de Caïn; d'inso­lubles difficultés viennent parfois de l'oubli des vérités les plus élémentaires....

.... Par ailleurs la simple oblation intérieure, ne suffit pas à constituer le sacrifice proprement dit; car celui-ci est un acte de religion non seulement intérieur, mais exté­rieur et même public. Il faut donc nécessairement un signe extérieur qui est comme le corps, le côté matériel du sacri­fice, ce que le langage est à la pensée et au vouloir..."

En lisant ceci, je me demamnde si le R.P Garrigou-Lagrange se serait posé autant de questions sur le rit NOM ou VOM ! D'une certaine façon, il nous fait comprendre certaines choses en quelques mots... Chacun y prendra évidemment ce qui l'interresse !


  Envoyer ce message à un ami


 Disputationes....... le droit à la critique constructive.. du N.O.M. par Anne Charlotte Lundi  (2011-08-07 16:51:03)
      Est passé .... avec un e par Anne Charlotte Lundi  (2011-08-07 17:09:34)
          messe NOM ou messe VOM par jejomau  (2011-08-07 18:17:07)
              Glups. par Yves Daoudal  (2011-08-07 20:14:26)
                  mais oui par jejomau  (2011-08-07 21:54:56)
                      L'Eglise a besoin de saints prêtres par Yves Daoudal  (2011-08-08 09:35:05)
                          il est mieux par jejomau  (2011-08-08 15:19:35)
                      C'est curieux cette approche par hugues76  (2011-08-08 16:51:27)
      In medio stat virtus par Armavir  (2011-08-07 19:49:27)
      Mouai ... par Antoine  (2011-08-08 14:07:05)
          Pour Bouffareou... par Antoine  (2011-08-08 14:32:17)


108 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]