[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Contexte
par Ennemond 2017-10-06 22:30:20
Imprimer Imprimer

En recourant à l'expression de « schisme » pour qualifier l'attitude de la Fraternité Saint-Pie X, le cardinal Burke a effectivement étonné autour de lui. Le fait que son intervention soit publiée avec trois mois de retard risque cependant de faire faire des contresens car elle ne s'inscrit pas dans ce contexte de rentrée, marquée par la diffusion de la correctio filialis. Contrairement à ce qui a pu être avancé, le cardinal Burke n'a pas pu vouloir se démarquer de Mgr Fellay en tant que signataire de la correctio. En effet, quand il a parlé (15 juillet 2017), l'apport de cette signature (septembre 2017) n'était absolument pas d'actualité.

Pour comprendre l'attitude du cardinal Burke, il me semble que deux points sont cependant à considérer.

Le cardinal américain est un canoniste ratzinguérien pointilleux. Il reste attaché à la ligne tracée par le pape Benoît XVI qu'il a admiré. Sans doute doit-il faire siennes les exigences que ce dernier requérait de la Fraternité au cours de son pontificat. En disciple du pape émérite, le cardinal Müller a fait de même. D'une certaine manière, ils se distinguent l'un et l'autre du pontife actuel qui n'a cure des règles et des exigences de façon générale, comme ils tranchent avec le cardinal Castrillon Hoyos, dont le sang latin savait visiblement hâter les solutions pour ne pas avoir à trop tarder sur les conditions. Un futur pape conservateur sera peut-être plus exigeant que ne l'est François.

La formation très légaliste du cardinal Burke fait aussi qu'il ne peut se résoudre à l'irrégularité canonique, d'autant plus que certains n'hésitent pas à laisser entendre ces derniers temps que ses prises de position risquent de lui jouer des mauvais tours et faire de lui un nouveau Lefebvre. D'une certaine manière, comparons-le à l'archevêque de la fin des années 60 lequel, tout en réprouvant les nouveautés du moment, redoublait d'insistance à l'époque pour manifester sa répugnance pour tous les mouvements séparatistes et sa volonté farouche de demeurer attaché à Rome. Sauf que ces hommes d'Église n'ont pas toujours le choix. Ceux-ci leur sont parfois imposés. De ce fait, voyant le risque poindre sous ses yeux, le cardinal insiste pour souligner l’importance de la régularité canonique. De façon symétrique, il n’est pas impossible que celle-ci soit parfois un peu relativisée dans nos rangs pour pouvoir pleinement comprendre le cardinal.

Le contexte de juillet est aussi à prendre en compte. La Fraternité venait de recevoir la lettre très exigeante que le cardinal Müller venait de signer avant de quitter la Doctrine de la Foi. Il n’est pas impossible que son confrère Burke, qui n’a jamais dissimulé sa réprobation de l’irrégularité canonique, ait eu, courant juillet, des échos des réactions au sein de la FSSPX et a-t-il pris peur d’un raidissement alors qu’il n’avait pas hésité en d’autres occasions, à « se mouiller » pour défendre la FSSPX. Ce qui a pu expliquer ces mots forts qui pouvaient presque avoir des allures de menace. Ceci étant dit, il s’agit de propos qui n’étaient pas écrits et dont on verra s'ils sont réitérés. Dans les relations avec Rome depuis vingt ans, qui passionnent et dépassionnent, nous sommes habitués aux petites piques de toutes parts, celles de la déception, qui émaillent les tendances de fond.

On remarquera enfin que, dans son commentaire, la Maison Générale de la FSSPX prend clairement ses distances à l’égard des commentaires hasardeux de deux sites jumeaux qui ont fait ces derniers jours des procès d’intention au cardinal Burke et l’ont accusé de se vendre pour un plat de lentilles, en préjugeant de l’avenir. L’institution qu’est la Fraternité montre qu’elle ne cherche pas à sonder les reins et qu’elle ne sombre pas dans la précipitation idéologique. Faudrait-il s'en plaindre ?


  Envoyer ce message à un ami


 Le cardinal Burke pouvait-il parler de « schisme » à propos de la Fraternité [...] par Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X  (2017-10-06 15:30:23)
      S'il y avait eu schisme les confessions et mariages FSSPX auraient été valides par Candidus  (2017-10-06 17:16:26)
          C'est un peu gênant tout de même par Ritter  (2017-10-06 18:08:33)
          Bienvenue au club? par Mingdi  (2017-10-07 09:41:20)
      Pourquoi le Cardinal Burke parle-t-il de ce prétendu « schisme » ? par Goupillon  (2017-10-06 17:49:11)
          Surtout! par Miserere  (2017-10-06 18:27:49)
          Hypothèse par Candidus  (2017-10-06 18:42:52)
              Pourquoi un tel extrémisme ? par Goupillon  (2017-10-06 19:08:34)
              Contexte par Ennemond  (2017-10-06 22:30:20)
                  Quant à la signature de Mgr Fellay par Regnum Galliae  (2017-10-09 10:23:04)
          réorganisation ? par duffe  (2017-10-06 20:35:58)
          Et si c'était juste... par Justin Petipeu  (2017-10-06 23:01:41)
              Sauf que par Regnum Galliae  (2017-10-09 10:25:23)
      Le cardinal Burke n'a pas l'esprit de Vatican II par Babakoto  (2017-10-06 23:19:35)
          Oui, mais... par Mingdi  (2017-10-07 11:56:54)
              Oui! par Miserere  (2017-10-07 17:25:18)
               Ne craignez rien par Steve  (2017-10-07 17:40:31)
                  La fin du film par Mingdi  (2017-10-07 21:12:30)
                      Merci pour cette parole de sagesse! par Miserere  (2017-10-07 21:52:01)


160 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]