Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=618988
images/icones/fsspx.gif  ( 618988 )FSPX : je vole à Anton un message par louisdefunes (2011-12-16 12:05:41) 

Qu'il m'en excuse...
M. Parfu, veuillez aussi m'excuser... c'est pour la bonne cause.
Je le trouve particulièrement pertinent et important.
Le voici : Selon les propos même du fondateur de la Fraternité.
Merci Anton !


Mgr Lefebvre disait :

"Vous n'êtes pas l'Eglise. Vous ne serez jamais l'Eglise. L'Eglise elle est à Rome, et vous devrez retourner à Rome, dés que Rome montrera un sentiment favorable envers vous."
La Fsspx, vous dites qu'elle va bien, mais elle est sous perfusion de l'Eglise,(elle ne vit que par l'Eglise) que l'Eglise se meure, ou quelle refuse un accord avec Rome, et il en sera de même pour la Fsspx, qui éclatera et se divisera.
Chacun voudra y être son propre chef. Espérons qu'à la signature prochaine, il n'y ait pas trop de trouble.

(J'en veux pour preuve que tout au long de l'histoire de la Fsspx, l'on a vu depuis son principe, en passant par les sacres, et plus particulièrement ces dernières années des oppositions sur la ligne de gouvernement de la Fsspx, ces oppositions ont donné lieu à des départs, de personnages historiques au sein de la Fsspx.)

Ce qui justifie aujourd'hui comme hier l'existence de la Fraternité c'est l'existence de sa relation à Rome.
Les entretiens doctrinaux, en sont une preuve parmi tant d'autres.
Sans Rome pas de Fsspx.

Alors si vous pensez que la Fsspx est le remède, pourquoi vouloir que le remède reste en dehors du corps du Malade (si l'Eglise est ce malade)

Pour raisonner ainsi ne faut-il pas avoir prêté un serment d'Hypocr""te?
Comment vouloir priver le malade(ici l'Eglise selon certain) du remède qu'ils prétendent être?
Ne faut-il pas être de la classe des scribes et des Pharisiens, pour justifier une telle attitude?"
images/icones/1y.gif  ( 618990 )Mais on vous dit que la FSSPX par Jean-Paul PARFU (2011-12-16 12:24:49) 
[en réponse à 618988]

si elle n'est pas à elle toute seule l'Eglise, n'est pas non plus en dehors de l'Eglise ! Elle est dans l'Eglise !

La régularité canonique d'une institution n'est pas le critère ou n'est pas le critère absolu de son appartenance ou non à l'Eglise.

D'autant que c'est le droit canon lui-même qui permet à la FSSPX, bien entendu dans les limites fixées par le droit divin, donc dans le cadre de l'état de nécessité, de se placer momentanément hors hiérarchie pour le bien de l'Eglise elle-même et surtout pour le bien des fidèles ou de ceux qui aspirent à le devenir, en un mot : pour le salut des âmes !
images/icones/hein.gif  ( 618996 )Croyez-vous... par Anton (2011-12-16 13:02:59) 
[en réponse à 618990]


de se placer momentanément hors hiérarchie pour le bien de l'Eglise elle-même et surtout pour le bien des fidèles ou de ceux qui aspirent à le devenir, en un mot : pour le salut des âmes !



Alors être hors hiérarchie, beaucoup peuvent le revendiquer, les orthodoxes, par exemple, c'est donc l'avenir que vous souhaitez pour le bien des fidèles.
Les orthodoxes peuvent dire aussi momentanément, et le momentanément dure...
Si la juridiction d'exception vient de la demande des fidèles pensez-vous que tous les fidèles veuillent rester en dehors de la soumission au souverain pontife pour deux ou trois pour cent des textes du Magistère?
Qu'il ne leur ai pas demandé d'appliquer mais de recevoir?

La conversion de la Russie demandée à Fatima, que signifie-t-elle la fin du communisme ou le retour à la soumission au Souverain Pontife?
images/icones/neutre.gif  ( 619091 )La FSSPX S4AUTOCANONISE par le torrentiel (2011-12-17 00:44:17) 
[en réponse à 618990]

et s'autodiabolise, ou si vous préférez, prépare les autres à la diaboliser, puisqu'elle les traite d'antichrist, mais à couvert, tout en faisant des jérémiades sur le fait que l'oecuménisme n'a lieu qu'entre les "frères séparés", jamais entre les catholiques, c'est-à-dire, à l'entendre, entre ceux qui se font traiter d'antichrist et les autres, , bien que partageant une même confession.
images/icones/neutre.gif  ( 618991 )Précision par Meneau (2011-12-16 12:26:39) 
[en réponse à 618988]

A ma connaissance, la référence précise de cette citation de Mgr Lefebvre manque toujours à l'appel.

Peut-être quelqu'un a-t-il une précision ?

Cordialement
Meneau
images/icones/neutre.gif  ( 618993 )Si vous avez un enregistrement par Anton (2011-12-16 12:48:49) 
[en réponse à 618991]

De l'allocution prononcée par Mgr Lefebvre le 30 Juin 1988, aprés l'arrivée de la procession et précédant la cérémonie des Sacres vous pourrez l'entendre.
j'avais cet enregistrement mais hélas, je l'ai prêté à des amis et n'ai jamais pu le récupérer.
Je ne peux dire autre chose que ce que j'ai entendu.

Cordialement
images/icones/neutre.gif  ( 619023 )Le problème par Meneau (2011-12-16 15:32:26) 
[en réponse à 618993]

c'est qu'on ne trouve nulle part cette citation sur Internet, à part sur différents forums sous votre plume (sous un nom ou sous un autre).

Non que je ne veuille pas vous croire, mais simplement j'aimerais bien avoir tout le contexte, le reste de l'allocution par exemple.

Cordialement
Meneau
images/icones/fleur.gif  ( 619030 )Cher Meneau par Anton (2011-12-16 16:21:20) 
[en réponse à 619023]

Cette phrase que j'ai souvent citée, n'a jamais fait l'objet d'un démenti et pour cause. Et j'espère qu'un jour ne serait-ce que d'un point de vue historique, cet évènement qui a du être enregistré et filmé par d'autres personnes sera publié.
Je comprends vos réticences, et votre besoin de sources, je ne peux faire mieux. Je regrette de ne pas avoir gardé cet enregistrement, je regrette de ne pas en avoir fait une copie.

Pour le reste de l'allocution, je crains de ne pas savoir en dire plus.
Car j'aurais peur de confondre le contenu, avec le contenu du sermon des sacres qui suivit, dans la cérémonie.

Ce dont je me "souviens" aussi, c'est le caractère douloureux pour Monseigneur Lefebvre caractère douloureux de la situation, caractère douloureux de ce qu'il allait faire, il se dit conscient de la sanction qui viendrait de Rome, mais sa décision était prise, pour lui la sanction si elle tombait, il en avait intégré le principe.

Il se sacrifiait, car pour lui c'était la seule solution pour sauver la tradition.

J'ai eu une trés courte entrevue, dans le temps aprés les sacres, avec lui seul à seul, et j'ai vu un prince de l'Eglise souffrant...

Plus tard je rencontrais un autre prélat, lequel parfois est critiqué ici, et celui-ci me dit "Je suis certain que Monseigneur Lefebvre est le Saint Homme que Dieu a suscité ,au XX ème siècle, pour préserver la tradition"

Je ne m'étendrai pas plus longtemps ici, sur cela.
Si vous le désirez par un autre moyen, me contactant par le webmestre je vous en dirai plus.

Cordialement
images/icones/2a.gif  ( 618992 )Et que le remède est déjà dans le corps du malade par CMdelaRocca (2011-12-16 12:28:23) 
[en réponse à 618988]

A preuve , des effets bénéfiques se font sentir depuis déjà quelques années, n'est-il pas ?
images/icones/hein.gif  ( 618994 )Sans la communion parfaite par Anton (2011-12-16 12:53:37) 
[en réponse à 618992]

c'est à dire sans la soumission au siège de Pierre, pour ceux qui prétendent être le remède, il ne peut y avoir efficacité non?
Une perfusion imparfaitement implantée, n'est pas efficace.

D'autre part, il y a des communautés qui croissent dans l'Eglise, en dépit de ceux qui prétendent être ce remède et sans pour autant y avoir nécessairement recours non?
images/icones/2a.gif  ( 618995 )N'oubliez pas que : par Halleluia (2011-12-16 12:58:04) 
[en réponse à 618988]

La Rome actuelle est moderniste !

L'Eglise sur terre (la militante) c'est le clergé avec les fidèles. Le clergé à Rome est moderniste et hérétique momentanément hors de l'Eglise à cause de ses hérésies, mais susceptible de faire pénitence et de se convertir tandis que le clergé de la FSSPX est traditionne !

Par conséquent ka FSSPX n'a jamais quitté l'Eglise, elle est DANS l'Eglise. Ce sont les modernistes qui sont en dehors de l'Eglis car condamnés par les Papes d'avant Vatican II, alors il n'est de toute apparence, pas sage de se rallier à eux pour une question de reconnaissance et d(intégration sociale dans le contexte républicain moderniste ambiant.



images/icones/attention.gif  ( 618997 )Pour le moment elle n'est qu'un par Anton (2011-12-16 13:05:31) 
[en réponse à 618995]

Générique, elle profite d'un princeps, sans en être l'original.
Attention aux adjuvants...
Le premier le refus de la soumission au souverain pontife...
Le deuxième la non réception du Magistère pour 2 ou 3%
images/icones/neutre.gif  ( 618998 )Message en réponse à CMdelaRocca par Anton (2011-12-16 13:09:21) 
[en réponse à 618997]

Ici
images/icones/coeurbrise.gif  ( 619005 )oula par louisdefunes (2011-12-16 13:52:42) 
[en réponse à 618995]

oula
oula

Z'avez bien appris par coeur la leçon !!!

Triste... en fait.

amitiés

Guillaume
images/icones/neutre.gif  ( 619009 )Ah oui le dernier discours moderniste du Saint Père? par Anton (2011-12-16 13:55:43) 
[en réponse à 618995]

Vous pourriez nous l'analyser?


Le clergé à Rome est moderniste et hérétique momentanément hors de l'Eglise à cause de ses hérésies, mais susceptible de faire pénitence et de se convertir tandis que le clergé de la FSSPX est traditionne !



Donc pour être traditionnel, il faut refuser la soumission à un Pape soit disant moderniste, les communautés ED, et d'autres ne sont que des modernistes, soumis à un clergé romain moderniste, Mgr Gherardini, est un moderniste, Mgr Occariz est un moderniste...

Mais douter de Rome voila qui est traditionnel...

Bien c'est le protestantisme au minimum.

images/icones/1a.gif  ( 619013 )Non ! par Halleluia (2011-12-16 14:18:51) 
[en réponse à 619009]


Donc pour être traditionnel, il faut refuser la soumission à un Pape soit disant moderniste,



Pour être catholique traditionnel il faut refuser la soumission a l'HERESIE car c'est la FOI qui est en jeu !

Je ne parle pas du Pape je parle de ce qui est véhiculé par les prêtres modernistes qui se trouvent au sein de la Curie Roamine et ailleurs !

Ce qui n'est pas traditionnel c'est douter de Dieu !

Et on peut douter de l'homme, et donc du contenu/membres de Rome lorsque celle-ci est occupée par des "antichrists" (donc la Rome moderniste), mais non du Siège Apostolique lui-même qui est à Rome (le Pape)..

Le Pape ne doit être jugé par personne sauf par Dieu.
images/icones/2a.gif  ( 619021 )vous dites par louisdefunes (2011-12-16 14:58:50) 
[en réponse à 619013]

Le Pape ne doit être jugé par personne sauf par Dieu:
faut-il rire à votre avis ???
ou pleurer ???

Les deux mon général !!!
images/icones/hum2.gif  ( 619046 )Magnifique!!!!..... par Bertrand (2011-12-16 17:44:50) 
[en réponse à 619013]

Vous parlez, écrivez, comme Luther... C'est confondant....
images/icones/1y.gif  ( 619102 )C’est vous qui confondez tout par Vianney (2011-12-17 08:10:52) 
[en réponse à 619046]

On vient encore de nous le rappeler avec citation à l’appui, ce n’est pas d’abord Halleluia, c’est Mgr Lefebvre qui voyait Rome occupée par des antichrists. Et, avant eux, le pape Léon XIII dans la prière d’introduction à son exorcisme, sans parler de la Sainte Vierge à La Salette !

Surtout, votre comparaison avec Luther est déplacée. Puisqu’il faut apparemment vous le rappeler, Luther ne s’en prenait pas à un pape, c’est la papauté elle-même qui était l’objet de son obsession haineuse, le titre d’un de ses horribles pamphlets l’indique assez clairement : La papauté romaine fondée par le diable (1545). C’est, sur ce point précis, toute la différence entre un Luther et, par exemple, un Savonarole, auquel l’Église n’a jamais reproché d’hérésie, pas même le pape qui l’a fait torturer et condamner.

En outre, réfléchissez une petite minute : s’il suffisait de se tromper sur le compte d’un ou plusieurs papes pour devenir ipso facto luthérien, l’Église n’aurait jamais canonisé saint Vincent Ferrier ou sainte Colette de Corbie...

V.
images/icones/neutre.gif  ( 619032 )Danger par Dodom (2011-12-16 16:42:27) 
[en réponse à 618995]

C' est très dangereux ce que vous dites là . Il faudrait réfléchir à ce que vous êtes.Si le Pape est en dehors de l' Eglise pour vous , vous êtes donc un sédévacantiste.
images/icones/nul.gif  ( 619035 )et voici un nouveau courant par Dodom (2011-12-16 16:50:25) 
[en réponse à 618995]

le piedo-sédévacantisme sans détour et assumé.
Et oui ils sont hélas très nombreux dans nos rangs à penser et dire partout la même chose qu' Halleluia. Mais c'est une trahison de la pensée de Mgr Lefebvre qui prouve un peu plus chaque jour que cette situation a déjà trop duré.
images/icones/neutre.gif  ( 619096 )Une trahison? Ou de l'autodiabolisation de la FSSPX par mgr Lefèbvre! par le torrentiel (2011-12-17 01:25:23) 
[en réponse à 619035]

Car qui, tissant sa toile, a traité "ces gens-là" d'antichrist, voire le pape, dont on ne pouvait pas savoir...


Or si telle était la pensée de ce prélat, tout est dit ou peu s'en faut.


Car j'ai lu ici et là des liseurs nous dire que saint-Jean lui-même parlait d'antichrist, certes, mais pas dans le cadre de la succession apostolique.


Nos saints Pierre et Paul se sont écharpés sur les judéo-chrétiens, certes, mais pas jusqu'à se traiter d'antichrist. Paul accusait Pierre de respect humain, Pierre accusait Paul d'être un intellectuel, mais ça s'arrêtait là.


On va nous répéter que nous confondons l'antéchrist qui est un personnage avec l'antichrist qui est un état d'esprit. Certes, mais jamais les apôtres n'ont accusé les apôtres d'avoir cédé à cet état d'esprit. cette accusation ne visait que des prophètes déviants gravitant autour des apôtres et autour du christianisme.


On va enfin nous faire des rappels historiques nous prouvant que les querelles inter-apostoliques ne sont pas d'aujourd'hui. Certes, mais pas plus que n'est d'aujourd'hui cet adjectif concernant l'eglise "catholique" qui est aussi "apostolique".


Que cette réalité de la succession apostolique ait partiellement échappé à l'eglise militante au temps des "béénéfices éclésiastiques", soit! Mais justement, le concile Vatican II, unique objet des ressentiments de beaucoup sur ce forum, a remis au goût du jour la compréhension de ce dernier adjectif concernant l'eglise dans le "credo". Ce qui fait qu'il serait particulièrement mal venu aujourd'hui d'avoir des papes, des antipapes et que sais-je encore!


Mgr Lefèbvre était sans doute un homme très pieux, ce qui ne l'empêchait pas d'être aussi très orgueilleux. Bien sûr, je n'en juge qu'à vues humaines. Et selon les mêmes vues, il me semble que l'histoire de cette personnalité religieuse traduit une volonté assez ancienne de se mettre en rupture de ban, avant de se faire bannir avec autorité, mais en entraînant dans son banissement une poignée d'ouailles savamment harponnées par le charisme fatigué de l'ancien missionnaire!


Je vous assure que je ne me serais jamais exprimé ainsi si j'avais pu me douter que mgr Lefèbvre, qui implorait si gentiment l'antichrist de lui laisser faire "l'expérience de la tradition", avait pour son public un tout autre discours, qui lui interdisait à la fois de signer tout accord et d'être reconnu par ses pairs dans l'épiscopat et par le souverain pontife avant qu'il ait renié ce soupçon infâmant faot à leur égard, au lieu de quoi ses successeurs imposent des "préambules doctrinaux" à rome, où des théologiens jugent qu'ils sont insuffisants en la matière, et négocient, et négocient avec des gens qui les traitent de diables et ne cessent d'entretenir un double langage, fait d'obséquiosité doucereuse et d'acrimonie venimeuse. Je n'y peux rien, il n'y a qu'à lire la conférence de mgr Lefèbvre mise hier en ligne par Meneau. Que d'anaphores qui vous feraient donner au vieux prélat radotant le bon dieu sans confession! Mais il a la bouche pleine d'anathèmes comme des aphtes, ceux-ci s'adressant, non à ses adversaires, mais à ses supérieurs. L'anathème, au reste, ce défouloir du polémiste, ce doit être l'érotique du catholique. Et pourtant, que d'hommes pieux ont sincèrement aimé leur berger contestable et contestataire de la bonne foi du vicaire du christ, au nom de la Salette? C'est tellement arrangeant de faire précéder l'evangile par le prophétisme des apparitions, quand précisément le prophétisme s'est éteint avec le Précurseur du christ, Jean-baptiste, dont la naissance fut annoncée par un ange et qui, à la fois fut le plus grand des prophètes et, puisque nous avons changé de paradigme et que le précurseur a douté comme son père, est "le plus petit dans le royaume de dieu"! Ah, si seulement mgr Lefèbvre avait aplani les chemins du seigneur!
images/icones/neutre.gif  ( 619098 )L'absolutisme du SFR par PEB (2011-12-17 02:16:16) 
[en réponse à 619096]

Le séminaire français de Rome a formé, durant l'entre-deux-guerres, Mgr Marcel Lefebvre. L'absolutisme, tare nationale du parti Armagnac, y régnait en maître. A cause de la proclamation définitive de la République le 4 septembre 1870, il était impossible de l'appliquer à un Roi. Ce fut le triomphe du parti romain. On y absolutisa la parole papale dans un entendement ant-moderniste résolument conservateur.

La purge suivant la condamnation de l'Action Française, vida le clergé de ses éléments intégristes (stricto sensu). Mgr Marcel Lefebvre est un rescapé.

En 1965, il fut placé devant le dilemne suivant: soit il acceptait au nom de l'autorité la modernisation de l'Eglise, soit il rejetait le magistère ordinaire au nom de la fidélité à la tradition. Il choisit la voie la plus périlleuse: la ligne de crête de l'obéissance formelle bornée par le refus du contenu de Vatican II dans sa totalité.

Je pense pour des raisons ecclésiologiques évidentes qu'il est plus que grand temps d'arrêter les frais avant les éventuels prochains sacres et les suivants. La Fraternité serait inspirée d'accepter sa normalisation sous réserve d'une liberté d'expression effective inscriptible dans le cadre du magistère collégial apostolique.
images/icones/neutre.gif  ( 619138 )"sous réserve d'une liberté d'expression effective inscriptible dans le cadre du magistère collégial apostolique." par le torrentiel (2011-12-17 12:31:08) 
[en réponse à 619098]

Cher Peb,

Rome a déjà satisfait à la condition que vous exprimez et qui est légitime.

Rome a autorisé les successeurs de mgr Lefèbre à lui adresser des préalables avant des discussions doctrinales, préalables qui ont pris le nom plus romain de suppliques.

Je crois qu'ayant fait tous ses efforts, Rome est pour le moins autorisée à demander, en plus de la signature au "préambule doctrinal" par la FSSPX, un préalable de sa façon, qui ne soustrairait nullement à la FSSPX le droit de critiquer le concile, mais à condition que tous les prêtres et les évêques qui veulent être réintégrés dans le giron de l'eglise romaine prêtent le serment qu'ils ne tiennent pas ou plus les autorités éclésiales pour des antichrist.


Cela me paraît la moindre des choses pour qui veut retrouver la pleine communion tout en conservant le droit de critiquer, moins encore d'accepter que le concile fait partie du magistère authentique de l'Eglise, que de respecter les personnes et d'appréhender avec bienveillance les intentions du pape, des cardinaux et des évêques.


Il serait temps que rome sache aussi poser fermement ses conditions.
images/icones/iphone.jpg  ( 619118 )Qu'il est aisé d'hurler avec les loups ! par Caribou (2011-12-17 10:12:53) 
[en réponse à 619096]


J'ai toujours douté de la sincérité de ceux qui "bavent" sans cesse sur Mgr Lefebvre dont les seuls reproches qu'on lui fasse relèvent de l'orgueil, d'un charisme de vieux missionnaire, de radotage, de désobéissance ...
Ces mêmes donneurs de leçons se gardent bien en revanche de faire la même analyse sur nos épiscopes actuels dont la critique devrait porter en premier lieu sur les erreurs théologique, doctrinales, liturgiques.
Il est vrai que si l'on se livre à une telle critique objective, on est taxé d'intégriste voir pire de ... Lefevbriste !!
Vous faites visiblement parti de ces tièdes qui, à défaut de hurler avec les loups, les encourage par votre silence vis à vis d'eux et votre posture "religieusement correcte" d'anti-Lefebvre.
Pour vous paraphraser : "bien sur je ne vous interprète qu'à vue humaine"

Caribou

images/icones/neutre.gif  ( 619094 )Ma pauvre Halleluia, vous n'avez pas été convertie, mais subvertie par le torrentiel (2011-12-17 00:56:59) 
[en réponse à 618995]

je ne saurais mieux vous dire ce que je ressens sans vous blesser, ni la sincérité qui est la vôtre, mais les diabolisés qui antichristent leurs frères chrétiens ont fait intégrer à l'ancienne juive que vous êtes la "haine de soi" par retour à un christ Qui pourrait bien n'être pas le vrai, puisqu'ils vous poussent jusqu'au bord du sédévacantisme! En un mot, ils vous égarent, et ils doivent se réjouir de vous avoir pour recrue.
images/icones/fleche2.gif  ( 619192 )Mon pauvre torrentiel par Halleluia (2011-12-18 02:08:42) 
[en réponse à 619094]

Non seulement vous n'avez rien compris à ce que j'ai écrit mais en plus vous émettez un jugement téméraire !


je ne saurais mieux vous dire ce que je ressens sans vous blesser, ni la sincérité qui est la vôtre, mais les diabolisés qui antichristent leurs frères chrétiens ont fait intégrer à l'ancienne juive que vous êtes la "haine de soi" par retour à un christ Qui pourrait bien n'être pas le vrai, puisqu'ils vous poussent jusqu'au bord du sédévacantisme! En un mot, ils vous égarent, et ils doivent se réjouir de vous avoir pour recrue



Je ne diabolise personne ! Qui sont ces diabolisés ? Quels sont ces diabolisés qui antichristent leurs frères chrétiens qui m'auraient intégré "la haine de soi".... ??? Non mais je rêve ! J'hallucine ! Votre phrase est vraiment incompréhensible !

Moi je ne me permettrais pas de vous dire : "vous n'êtes pas converti" parce que si je disais cela, je ferais un jugement téméraire au cas où vous seriez vraiment converti !

Ce que j'ai défendu dans ce fil c'est que ceux qui professent des idées modernistes condamnées par tous les Papes traditionnels d'avant V2 peuvent rejeter le modernisme et autres hérésies et se convertir en revenant à la foi catholique traditionnelle c'est à dire sans hérésies, sans communicatio in sacris avec les hérétiques etc....

Il ne s'agit pas de condamner les personnes il s'agit de condamner les idées anticatholiques (hérésies) qu'elles véhiculent.

Je n'ai pas parlé de sédévacantisme du tout. Et je ne me permettrais pas non plus de juger les sédévacantistes.

Et quand je parle de "conciliaires" c'est pour faire la distinction entre les inconditionnels de Vatican II liberté religieuse et Nostra Aetate inclus, et les inconditionnels de la Tradition qui rejettent la liberté religieuse et Nostra Aetate.

Je n'ai de haine pour personne ! Ni pour les uns ni pour les autres !

Je me pose des questions pour justement ne pas marcher en aveugle comme :

- la majorité des juifs pratiquants qui gobent tout ce que leurs rabbins leur disent sans savoir même ce qu'il y a dans le Talmud et leur vie en devient très compliquée et sans saveur. Ils font la volonté des hommes et non celle de Dieu.

- les islamistes qui écoutent les imams qui les poussent au suicide et au meurtre pour gagner le paradis. Ils font eux aussi la volonté de l'homme et non celle de Dieu.

- La majorité des français croient tout ce que les FM républicains au pouvoir leur disent et ils absorbent de fausses valeurs qui leur font oublier les vraies. Ils font la volonté de l'homme et non la volonté de Dieu.

- les protestants qui écoutent leurs pasteurs et Luther. Ils font la volonté de l'homme et non la volonté de Dieu.

- les bouddhistes qui écoutent leur dalaï lama. Ils font la volonté de l'homme et non la volonté de Dieu.

- etc...

Alors s'il vous plaît, ne portez pas de jugement téméraire à mon sujet comme je n'en porte pas sur le vôtre.

Mais sachez que si vous croyiez que je ne suis pas convertie cela m'importe peu, ce qui m'importe beaucoup plus compte c'est de vouloir réellement faire la sainte volonté de Dieu et ne pas tomber dans le panneau du modernisme et multiples hérésies condamnées par l'Eglise.

On ne peut être catholique si on ne reconnaît la Primauté de Pierre.

Quand il y a eu par le passé en même temps que des vrais papes des faux papes, les gens qui ont suivis ces faux papes ont été trompés par eux et ils se sont trompés en les suivant.
Comment se fait-il qu'ils se soient trompés ? Et pourquoi ? Ne vous êtes-vous jamais posé cette question ?

Malheureusement je ne connais pas bien l'histoire de l'Eglise c'est pourquoi je ne peux répondre à ces questions.

Gardez-nous Seigneur des jugements téméraires, et faites que nous ne soyons jamais séparés de Vous.
Accordez nous par l'intercession de Marie votre Sainte Mère la grâce de la persévérance dans la foi jusqu'à la fin.

Ô Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous.


images/icones/iphone.jpg  ( 619194 )Chère Halleluia par Anton (2011-12-18 08:21:10) 
[en réponse à 619192]

Vous auriez pu ajouter dans votre réunion d'assise de ceux qui croient:
Les Modernistes qui croient que l'enseignement de l'église a changé sans avoir lu les textes mais en prétendant communiqué avec l'esprit des textes
Les Tradis qui croient que l'esprit des textes a change car les modernistes le leur font croire(principe élémentaire a toute révolution), mais qui errent depuis 40 ans entre l'absence de preuve théologique dans un sens ou dans l'autre. Comme les hébreux dans le désert et si mgr Lefebvre comme Moise frappa sur le rocher il ne sera honore et reconnu que si ces sucesseurs entre en terre promise l'Eglise.
images/icones/neutre.gif  ( 619199 )On diabolise... par le torrentiel (2011-12-18 09:18:22) 
[en réponse à 619192]

Chère Halleluia,

Je ne sais pas ce qui vous permet de dire que je ne vous crois pas convertie. En tout cas je vous crois sincère. Je crois sincèrement que vous avez adhéré au christ en conscience. Je dis en revanche que vous avez pu être trompée, comme ces juifs qui suivent aveuglément leurs rabbins, ces islamistes leur iman, ces bouddhistes leur dalaïlama, par des gens qui vous ont fait croire que leur cause était bonne alors qu'ils n'avaient de cesse de faire deux choses absolument contradictoires: supplier le pape de leur permettre de retrouver la pleine communion de l'Eglise et le soupçonner d'être un antichrist.


Au moins ceux qui se donnaient hier à des antipapes, ou ceux même aujourd'hui qui se déclarent sédévacantistes, leur oui est un oui et leur non est un non. Ils ne se livrent pas aux contorsions de ce double langage qui, d'un côté, exige du pape qu'il rétrocède sur la doctrine et, de l'autre, n'envisage même pas, sans renoncer à toute critique, de respecter a priori sa personne, son autorité, ses initiatives et ses intentions.


Lorsqu'on déclare que quelqu'un est un antichrist, on le diabolise, c'est tout ce que je dis.
images/icones/1a.gif  ( 619010 )oui, c'est un peu ce que dit la fraternité avec par jejomau (2011-12-16 14:01:13) 
[en réponse à 618988]

Mgr Fellay quand il dit :

"Oui, on a toujours soutenu qu’on ne veut pas faire bande à part. On maintient qu’on est catholiques et qu’on le reste. Nous souhaitons que Rome nous reconnaisse comme de vrais évêques. D’ailleurs, on n’ose plus le mot schismatique à notre encontre. Alors si on n’est pas schismatiques, ni hérétiques, c’est qu’on est sacrément catholiques. D’ailleurs le pape dit qu’il y a seulement un problème d’ordre canonique. Il suffit d’un acte de Rome pour dire que c’est fini et nous rentrons dans l’Eglise"

C'est pareil, non ?
images/icones/1b.gif  ( 619033 )Relisez Mgr Fellay. par Antoine (2011-12-16 16:47:26) 
[en réponse à 618988]

Il ne considère pas la FSSPX comme le remède, mais comme le thermomètre.

En précisant que quand il y a une maladie, on ne s'en prend pas au thermomètre, mais à la maladie..

Que du bon sens, quoi...


Mais bon, de nos jours... le bon sens...
images/icones/1a.gif  ( 619043 )Le bon sens veut par Mortimer (2011-12-16 17:28:01) 
[en réponse à 619033]

qu'on ait jamais vu un thermomètre prescrire une ordonnance !

Mais bon, de nos jours .......


Mortimer
images/icones/1b.gif  ( 619051 )En même temps... par Meneau (2011-12-16 18:26:29) 
[en réponse à 619043]

... l'ordonnance n'est pas non plus le remède lui-même ! Celui qui la prescrit non plus, du reste.

Cordialement
Meneau
images/icones/neutre.gif  ( 619099 )Alors nous avons un problème par Anton (2011-12-17 03:48:49) 
[en réponse à 619051]


... l'ordonnance n'est pas non plus le remède lui-même ! Celui qui la prescrit non plus, du reste.



L'ordonnance est prescrite par un médecin, et si ce dernier ne croit pas en ce qu'il écrit, s'il n'est pas convaincu de l'efficacité du remède qu'il préconise...ou va-t-on?

Vous feriez vous soigner par un tel médecin?

En demandant de faire l'expérience de la tradition (prescription) que fait-on si ce n'est demandé une prescription alternative, dont le remède est la tradition? c'est certainement un excellent remède, à la crise.[*]

De là ma remarque:


Alors si vous pensez que la Fsspx est le remède, pourquoi vouloir que le remède reste en dehors du corps du Malade (si l'Eglise est ce malade)


Peut-être alors, aurait-il mieux valu employer l 'image du baromètre qui aurait été plus appropriée.

Car en matière de météo nul n'est certain de rien.

Ensuite ne faisant que répondre à Maître Parfu, dans un autre fil, ce débat prit une orientation quelque peu différente, en remettant ma réponse sur le tapis. Peut-être que Si Maître Parfu, avait daigné apporter une réponse, il en fut autrement.

il a aussi parfois des approximations qui sont insuffisantes, et qu'un petit calcul rapide dément.


*[Pourtant, n'auriez vous jamais entendu, qu'il fallait enterrer ce concile, qui n'en serait pas un, qui ne serait même pas Magistériel pour certains?(je ne dis pas que c'est la position de Fsspx, mais c'est pourtant ce que l'on entend, lit, même si Mgr Lefebvre en signa tous les textes)
On peut lire actuellement sur le net différents articles, dont un rédigé par un agrégé d'histoire, faisant dire à Monseigneur Gherardini, que l'absence de preuve, qu'il dénonce, serait une preuve de la non filiation du concile avec la tradition.
Traduisant la pensée de Mgr Gherardini comme font les modernistes, il prétend que pour le théologien, toutes les démonstrations, voulant assurer la filiation de Vatican II avec la tradition, seraient des ratiocinations peu convaincantes...
L'on se demande bien pourquoi alors Mgr Gherardini, demande au Saint Père de se prononcer, à l'issue d'une étude théologique à venir, dans une supplique qu'il lui a adressée, s'il est certain, que toute démonstration théologique ne sera que ratiocination?
Et l'auteur de poursuivre qu'en conséquence le vatican ne pourrait demander de reconnaissance préalable.
Cette démonstration est de pur style moderniste, elle traduit la pensée de Mgr Gherardini...(toute démonstration est ratiocination) et elle fait fi du Magistère antérieur, qui pourtant ne peut être mis en doute par quelqu'un qui s'en revendique, argument repris par Mgr Gherardini lui même, celui-ci faisant de la réception...
Je vous avouerai, que l'on est endroit de se demander quelles méthodes d'investigation scientifiques sont enseignées aux agrégés]