Merci de me donner une vocation

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

Ptitlu -  2020-09-30 01:18:22

Merci de me donner une vocation

C'est vrai que si je veux voir JVJ il suffit que j'allasse dans son habitat naturel... Donc dans une fac ou sa paroisse. Ou à une conférence historique par exemple ?

Je comprends que vous soyiez dévoré d'une jalousie maladive puisque lorsqu'on recherche votre nom on ne trouve que les sanies et les mechancetés que vous deversez par tombereaux entiers sur ces pages infortunées (ventrebleu, que d'octets sacrifiés ! ) tandis que lorsqu'on tape celui de JVJ on trouve pléthore d'écrits intéressants et savants.

Je comprends en effet qu'il ne se laisse pas abattre et trouve qu'il a un franc mérite à se frotter aux médiocres, qu'on retrouve d'ailleurs sur nombre de fora, savants de rien et pleins de haine et de morgue envers le savoir et ceux qui le portent.

Bref, je me contente de l'assurer de ma pleine et entière solidarité.

Par ailleurs j'ignore si vous vous êtes donné la particule comme ces serviteurs qui se prennent pour des maîtres sans en avoir les qualités, ou pour rappeler ces bourgeois enrichis qui acheterent terres et charges à la fin du XVIe et se jetèrent sur les privilèges VISIBLES (bancs dans les églises ; litres, vitres armoriées), délaissant devoirs et communs laissés aux paysans qu'ils depouillerent au contraire des décennies durant. Je vous renvoie aux procès des préseances en Sologne dans les années 1590-1660, c'est passionnant.

Ils firent tant et si bien qu'ils rompirent l'équilibre des communautés rurales, alimentant jacqueries du 17e et le ras le bol - il faut mettre des mots sur les maux et c'est justement mon métier - du tiers vis à vis des nobles à partir de 1750. Bref ils firent beaucoup pour la crise de la Royauté et avec elle de la France.

Les régions où ces bourgeois n'accederent que peu ou pas à la terre et/ou se retinrent de telles vexations, par exemple du fait de l'influence de l'Église, du maintien d'une petite noblesse ancrée sur la terre ou de communautés rurales soudées et fortes furent bien moins sensibles aux sirènes revolutionnaires.

Si vous vouliez être une évocation de ces bourgeois faux nobles et vrais irresponsables, sachez que c'est réussi.

Et si vous persistez à penser que je me suis inscrit pour VOUS troller (et vos pareils), sachez, triste sire, que c'est me faire bien honneur.
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=901370