Le supérieur de la Fsspx, aujourd'hui, à Ecclesia Dei

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

Roubine -  2018-11-22 11:25:23

Le supérieur de la Fsspx, aujourd'hui, à Ecclesia Dei

Lors de son élection comme supérieur général de Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X, l’abbé Davide Pagliarani avait demandé rendez-vous à Mgr Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission Ecclesia Dei. Il est possible qu’il ait été reçu une première fois de manière informelle.
Le 9 novembre, aux doyens du district de France réunis à Saint-Nicolas du Chardonnet, il avait annoncé qu’il serait reçu à Rome dans une quinzaine de jours. C’est chose faite : ce jour, 22 novembre 2018, à 10 h, accompagné de l’abbé Emmanuel du Chalard, il a été reçu dans le bureau de Mgr Pozzo, au rez-de-chaussée du Palais du Saint-Office.
Dans une discussion franche et cordiale, selon les termes habituels des communiqués, l’abbé Pagliarani a demandé à Mgr Pozzo que soient reprises les discussions doctrinales entre la FSSPX et le Saint-Siège, qui s’étaient tenues à Rome de 2009 à 2011, la Fsspx étant représentée par Mgr de Galarreta et les abbés Gleize, de La Rocque et de Jorna.
Ce faisant, l’abbé Pagliarani applique la “ligne Galarreta”, qui veut que tout accord avec le Saint-Siège doit être subordonné à un éclaircissement doctrinal, les questions de foi étant le fondement du désaccord entre Rome et le groupe lefebvriste. Mais sachant que les discussions précédentes avaient examiné ces désaccords en profondeur et avaient permis aux deux parties de bien cerner les points de convergence et de divergence, comment interpréter cette requête de « repasser les plats » ?

À première vue, on pense à une manœuvre destinée à remettre aux calendes grecques la reconnaissance juridique de la FSSPX, qui répugne désormais à une frange notable des prêtres de la Fraternité, notamment français. Selon le principe classique qui veut qu’en politique, lorsqu’on veut enterrer un problème, on nomme une commission pour l’étudier, ici on nommerait une nouvelle commission d’études doctrinales pour ne plus parler de négociations canoniques.
Une autre interprétation est cependant possible : Suite de l'article
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=857291