Retour sur scène (1)

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

Lawrence Wargrave -  2018-01-11 21:43:29

Retour sur scène (1)

Wargrave, si vous allumez votre portable, pourriez-vous m’appeler ? (ton neutre)

Wargrave, j’ai besoin de vous joindre en toute urgence. Rappelez-moi. Je suis en pleine crise de Christianophobie. (ton angoissé)

Wargrave, vous ne deviez pas vous reprendre aujourd’hui ? Nous sommes le 8 janvier. Noël est déjà loin. L’autre Alice se croit chez Caroll. Le Forum, ce n’ est pas le pays des merveilles, m… (ton courroucé)

Wargrave, qu’est-ce que vous foutez ? Je maintiens le couvercle à bout de bras. Il y a URGENCE !!! (ton très courroucé)

Oups ! Pardon, Lawrence, je viens de réaliser que vous aviez posé des rtt dans la foulée de vos congés. (ton mielleux)


J’en étais là avant d’appeler mon Maître. Je ne comprenais rien et me demandais ce que c’était que cette histoire de Christianophobie. Mon Maître sur le point de virer Christianophobe ? Je n’en revenais pas.

_ Ah ! Lawrence !

_ Maître ! Vous attendiez mon appel, manifestement.

_ Si vous saviez... On en parle même sur Facebook. Je suis inondé de courriels.

_ J’imagine... qui eut dit que vous deviendriez Christianophobique ?

_ ... phobe, Lawrence...

_ fobe ?

_ Christianophobe, Wargrave.

_ Aaaaaah, oui, effectivement : pardon. Et donc, pourquoi ce revirement ?

_ Lawrence, c’était une allusion. Une évocation. Un indice .

_ Pardon, Maître, mais pendant mes congés... je prends congé du forum.

_ Vous avez tort. Vous perdez ....

_ Pardonnez-moi, Maître, mais si je vous comprends bien, je n’ai justement rien perdu.

_ Zavez pas tort. Figurez-vous qu’à un moment, j’ai cru qu’il allait nous poster des vidéos de Daesh...

_ Mais qui ???

_ Lui, votre prochain client. L’homme qui entre dans une boulangerie pour parler bifsteack et traiter la clientèle indifférente de sales végétariens.

_ Et ? Donc ?

_ Dehors. A grands coups de piefs dans le postérieur. En plus, ce clown a cru bon de nous exhumer le buveur de Pastaga. Dans le genre provocateur, notre homme se pose en number one.

_ Capito.

_ Agissez vite. Demain, vous vous occuperez de la prochaine. Quelque chose me dit qu’elle ne restera pas silencieuse.

_ Quel âge a-t-il ?

_ L’âge de se taire, Wargrave. En tout cas, quand on en vient à baver ainsi, on s’en tient aux quatre murs de son appartement.

_ C’est comme si c’était fait.

_ Merci, Wargrave.

_ Bonne nuit, Maître. Je vous rappelle demain.

_ Achetez-vous un chapeau, Mandrake, euh, Wargrave.

_ Capito !
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=842494