Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=973989
images/icones/carnet.gif  ( 973989 )Nantes : concert en églises annulés par des tradis par Cristo (2024-02-08 14:41:38) 

quelqu'un en sait plus ?
Il y a un précédent dans cette bonne ville de Nantes ...


INFO OUEST-FRANCE. Pression d’un groupe catholique traditionaliste : concert annulé dans des églises
Face à des intimidations et craignant que sa tenue n’engendre des violences, deux paroisses de Nantes et Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, ont préféré renoncer à accueillir la messe de Jenkins dans leurs églises.

Le prêtre de l’église Sainte-Madeleine à Nantes a préféré que la Messe de Jenkins ne se tienne pas dans son église, le 9 juin.
Ouest-France
Véronique ESCOLANO.
Modifié le 08/02/2024


C’est un beau et gros projet que porte avec ferveur la Schola Cantorum de Nantes depuis un an : en mai et juin, à 220, avec des chœurs de Saint-Brévin, le Symphonique des bords de Loire et l’orchestre symphonique de Saint-Nazaire, interprétera la Messe pour la paix, de Karl Jenkins.

Cette pièce de 1998, dédiée aux victimes de la guerre au Kosovo par son auteur et très précisément intitulée L’Homme armé : une messe pour la paix, sera bien jouée dans le département. Mais assurément plus dans des églises, comme c’était prévu : à Notre-Dame-d’Espérance à Saint-Nazaire, le 25 mai, et à Sainte-Madeleine à...



https://www.ouest-france.fr/societe/religions/crainte-pour-son-appel-a-la-priere-musulmane-la-messe-pour-la-paix-deprogrammee-de-deux-eglises-61df88d0-c352-11ee-af40-0572f37cda9b
images/icones/fleche3.gif  ( 973990 )C'est l'oeuvre où retentit l'appel à la prière en arabe par Ptitlu (2024-02-08 15:06:05) 
[en réponse à 973989]

Ah, je me disais aussi.

"Les prêtres des deux églises ont préféré renoncer, face à la campagne d’intimidation menée par le site Riposte catholique. Voilà quelques années que le site qui se dit « de réinformation catholique » et « transversal dans la galaxie intégriste », selon l’un de nos confrères spécialiste du sujet, se dresse contre la tenue de cette pièce dans les églises. Raisons : « la profanation des lieux », car aux côtés de psaumes, de textes de Rudyard Kipling ou d’un survivant d’Hiroshima, la messe contient un « adhan », un appel à la prière musulmane.

Un jour de répétition, le prêtre de Sainte-Madeleine, ennuyé, nous a dit qu’il préférait que le concert ne se tienne pas en son église, raconte la directrice de la chorale, Annie Le Guevel. Il avait reçu pas mal de messages hostiles et ne voulait pas gérer le risque des faits violents. Saint-Nazaire n’a pas non plus souhaité maintenir le concert. »

Le principe de précaution a été privilégié par les paroisses et par le diocèse. D’autant que c’est par le biais de ce même site qu’avait été empêché le concert d’Anne von Hausswolff, en décembre 2021, à l’église Notre-Dame-de-Bon port.

Devant des réactions virulentes lors de précédentes représentations cette messe, il paraissait utile pour le diocèse de prévenir les paroisses concernées. Ensuite, chacune d’elles a pris la décision d’annuler », nous a répondu le diocèse par écrit, questionné sur le sujet"




Le curé de la Trinité à Paris s'était fait avoir, et s'était excusé (et avait fait une messe de réparation) mais après.

D'ailleurs il y avait 3 concerts prévus, mais à St Brevin les pins où les esprits sont déjà assez échauffés comme ça sur la question des migrants, ils ont planifié ça dans une salle polyvalente, donc il n'y a pas de sacrilège. A St Nazaire et la Madeleine de Nantes (c'est


l'Emmanuel aussi...comme la Trinité à Paris), ils ont dû se dire que ça passait.

Sauf qu'on est Nantes, et donc non, ça ne passe pas. Ici c'est la Bretagne, et dans nos églises, on ne fait pas n'importe quoi.

Ah, je vois dans l'article que le concert prévu ce 2 février à Lyon a St Bonaventure a été reporté au temple protestant.

(Ah, et comme "campagne d'intimidation" il y a eu UN papier le 8 janvier dernier.
images/icones/1y.gif  ( 973991 )En églises ? par Jean-Paul PARFU (2024-02-08 15:15:18) 
[en réponse à 973989]

Ou dans les églises ?
images/icones/1a.gif  ( 973993 )L'homme armé par Lycobates (2024-02-08 16:40:59) 
[en réponse à 973989]

Josquin ?
Ockeghem ?
de la Rue ?
Dufay ?
Morales ?
Palestrina ?

peut-être j'ai raté un épisode (ou un stasimon) ...

Quant à l'abbé Jenkins, ordonné par feu Mgr Lefebvre, je suppose que pour ce forum il est allright , même s'il a profité pour son compte des lucida intervalla ecclesiologica de son ordonnateur !
images/icones/barbu2.gif  ( 973994 )ce dont il s'agit par jejomau (2024-02-08 17:19:09) 
[en réponse à 973989]

Ils veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes


lien
images/icones/bravo.gif  ( 974024 )tous les détails ici par Cristo (2024-02-09 14:21:41) 
[en réponse à 973989]

lisez plutôt, avec mention de Riposte catholique :


Nantes : une «messe pour la paix» annulée en raison d'un appel à la prière musulmane
Par Simon Cherner
Publié il y a 5 heures


Par peur de débordements, des églises, nantaise et nazairienne, ont annulé le concert d’une pièce pour chœur et orchestre. Composée en 1999, l’œuvre syncrétique est ponctuée d’un adhan, traditionnellement chanté par les muezzins.

Le Figaro Nantes

L’œuvre était peut-être trop contemporaine, trop universelle. Programmées pour mai et juin par le chœur Schola Cantorum de Nantes, deux interprétations de L’Homme armé : une messe pour la paix, du compositeur britannique Karl Jenkins ont été annulées à Nantes et à Saint-Nazaire, à la suite des intimidations venues des sphères catholiques intégristes, a appris Le Figaro, confirmant une information de Ouest-France. Une volte-face qui intervient quelques mois après un concert polémique de la même œuvre, donné en novembre en l’église de la Trinité, à Paris.

Composée en 1999 par l’ancien instrumentiste du groupe de jazz fusion Soft Cell, l’œuvre de la polémique est une pièce symphonique d’environ une heure, pensée à la manière d’une prière universelle, au syncrétisme aussi bien musical que religieux. Des motifs de la Renaissance y côtoient des séquences aux harmonies plus modernes, des kyrie et agnus dei empruntés à la liturgie catholique, ainsi que des récitals tantôt martiaux, tantôt intimistes, où le latin d’église se mêle aux psaumes bibliques, et à la langue laïque ou sacrée de poètes anglais, indiens, japonais. «C’est une œuvre de toute beauté, une pièce pour chœur et orchestre qui est aussi un appel universel pour la fin des conflits», explique au Figaro Annie Le Guevel, directrice de Schola Cantorum. Un détail ne manque pourtant pas de braquer les opposants de L’Homme armé.

«Profanation»
Cette Messe pour la paix, dédiée aux victimes de la guerre du Kosovo qui faisait rage à l’époque de son écriture, contient en effet un adhan, l’appel à la prière musulmane interprété pendant deux minutes, par un récitant, vers le début de la pièce. Le passage avait déjà suscité quelques réactions de surprises à l’automne dernier, lorsqu’un extrait d’une cinquantaine de secondes avait été massivement partagé sur les réseaux sociaux. Capté lors d'une interprétation de L'Homme armé à l'église de la Sainte-Trinité, à Paris, le concert avait été organisé dans le cadre des commémorations du 11 novembre - une précision omise dans la publication virale. Pressé de réagir, le père Emmanuel Pinot, curé de la Trinité, a affirmé en décembre regretter l’événement. «Le texte chanté est en effet en contradiction obvie avec la foi chrétienne et n'avait donc pas sa place dans notre église, même à l'occasion d'un événement musical», notait-il dans un communiqué.

L’incident a été ravivé le 8 janvier par un article du site Riposte Catholique, proche de la mouvance traditionaliste. Le portail d’actualité et de «réinformation catholique», a désigné plusieurs concerts de L’Homme armé programmés au sein d’églises françaises. Soit une «profanation» de ces lieux de culte, selon la rédaction du site. Étaient concernées, pour la Loire-Atlantique, l’église Notre-Dame d'Espérance, à Saint-Nazaire, et l’église Sainte-Madeleine, sur l’île de Nantes. Les dates étaient respectivement annoncées au 25 mai et au 8 juin. Ne restait plus qu’à agir.

«Le curé de Sainte-Madeleine m’a téléphoné début janvier, le ton inquiet», raconte Annie Le Guevel. L’homme de foi venait alors de recevoir une série de messages au sujet du concert, «des intimidations» liées à la publication de Riposte Catholique. «Il était gêné, désolé, et m’a demandé s’il était possible de supprimer la prière, car il craignait d’avoir à gérer une polémique haineuse, voire des violences. Il était bien entendu hors de question d’amputer un passage de l’œuvre - autant supprimer toute la pièce !». Décision est prise dès le lendemain d’annuler le spectacle. Sollicitée par Le Figaro, la paroisse n’a pu immédiatement donner suite.

Éviter toute «réaction virulente»
La déprogrammation du concert nazairien a aussitôt suivi le revirement nantais. Selon nos confrères de Ouest-France , le diocèse de Nantes aurait informé les deux paroisses concernées du caractère sensible de l’œuvre, qui a suscité «des réactions virulentes lors de précédentes représentations». La direction du diocèse assure au Figaro que les curés ont toutefois décidé de leur propre chef de déprogrammer L’Homme armé.

Cette nouvelle n’a pas manqué d’affliger les organisateurs, qui préparent le concert depuis l’été, avec une location de l’église dès juin dernier et des répétitions engagées depuis septembre. Seules trois dates étaient prévues, dont deux dans des lieux de culte. Le troisième concert, programmé pour le 9 juin dans une salle de Saint-Brevin-les-Pins, reste en revanche d’actualité, au soulagement des 130 choristes et 120 musiciens de l'Orchestre symphonique de Saint-Nazaire et du Symphonique des Bords de Loire qui devaient accompagner le choeur Schola Cantorum de Nantes, sous la direction de Thierry Bréhu.


Pour Nantes, une solution de repli a finalement pu être trouvée, avec la mise à disposition de l’auditorium du conservatoire municipal, le 8 juin. «Nous sommes attristés de voir un ensemble centenaire subir ce genre de censure, a confié au Figaro l’adjoint à la culture de la ville de Nantes, Aymeric Seassau. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre d’événement survient à Nantes. Notre politique reste la tolérance zéro pour les censeurs». Parmi les incidents précédents, à Nantes, quelques dizaines de personnes avaient bloqué l’accès à l’église Notre-Dame du Bon-Port, en décembre 2021, le soir où devait se produire l’artiste suédoise Anna Von Hausswolf, jugée blasphématoire par les contestataires.

L’œuvre de Karl Jenkins, très populaire à l’internationale, est fréquemment interprétée de part et d’autre du globe. Le compositeur, âgé de 79 ans, a récemment été sollicité par l’Unesco pour créer une nouvelle œuvre de la trempe de L’Homme armé, à l’occasion du concert pour la paix organisé à Linz, en Autriche, le 19 novembre 2023. Autre commande de prestige, Karl Jenkins figurait également parmi les compositeurs sollicités par la couronne britannique pour la cérémonie de couronnement de Charles III."

https://www.lefigaro.fr/nantes/nantes-une-messe-pour-la-paix-annulee-en-raison-d-un-appel-a-la-priere-musulmane-20240209
images/icones/1v.gif  ( 974026 )J'imagine déjà par jejomau (2024-02-09 15:09:02) 
[en réponse à 974024]

"L'appel à la prière" de Jenkins pour le couronnement de William I° à l'Abbaye de Westminster .. Je ne voudrais manquer ça pour rien au monde!
images/icones/1b.gif  ( 974027 )William V plutôt. par Rémi (2024-02-09 15:16:13) 
[en réponse à 974026]

William Ier, Guillaume pour les intimes de ce côté du canal, était normand et conquérant il y a mille ans ...
images/icones/union-jack.png  ( 974035 )Guillaume par Jean-Paul PARFU (2024-02-09 19:14:41) 
[en réponse à 974027]

fut duc de Normandie, sous le nom de Guillaume II, de 1035 à sa mort, et roi d'Angleterre, de 1066 à sa mort, sous le nom de Guillaume Ier.

Alors prince de Galles, Charles, en visite en Normandie, déclara :

- "Guillaume le Conquérant, votre duc, notre roi, mon ancêtre !"
images/icones/pelerouin1.gif  ( 974039 )OF & cie ont vraiment besoin de se faire pardonner par Ptitlu (2024-02-09 22:51:19) 
[en réponse à 974024]

Leur enquête plutôt bienveillante sur les traditionnnalistes parue mi janvier. Frère maillet va être content, Presse O (qui est dans le même groupe que ouest France, c'est le quotidien nantais en perte de vitesse, mais maintenu car de nombreux nantais sont attachés au titre, ils n'achèteraient pas OF - qui en a déjà fait l'expérience ailleurs) remet une pièce de 100 sous dans le jukebox.

"La messe de Jenkins cible des catholiques traditionalistes
Les deux concerts de « L’homme armé, messe pour la Paix » de Karl Jenkins prévus le 25 mai et le 8 juin 2024 dans des églises de Saint-Nazaire et Nantes n’auront pas lieu pour des raisons de sécurité.

La Schola Cantorum de Nantes avait prévu d’interpréter L’homme armé, une messe pour la Paix, de Karl Jenkins, les samedis 25 mai 2024 en l’église Notre-Dame-de-l’Espérance à Saint-Nazaire et 8 juin en l’église Sainte-Madeleine à Nantes. Mais elle ne le fera pas, les deux paroisses qui devaient les accueillir ayant décidé d’annuler ces concerts sur la pression et les intimidations de paroissiens mécontents et de catholiques traditionalistes. Une information révélée par notre confrère Ouest France et confirmée par le diocèse de Nantes. Devant des réactions virulentes lors de précédentes représentations de ce concert, à Saint-Eustache par exemple, il paraît utile pour le diocèse de prévenir les paroisses concernées en Loire-Atlantique. Ensuite, c’est chacune d’entre elles qui a pris la décision d’annuler , précise le diocèse.

En effet, les églises concernées n’ont pas souhaité accueillir en leur sein une œuvre incluant un appel à la prière musulmane, susceptible de provoquer incompréhensions, intimidations, et débordements, interdisant par là même la tenue de ces concerts dans une ambiance sereine , regrette Annie Le Guével, présidente de la Schola Cantorum de Nantes.
L’homme armé, une messe pour la Paix a été écrite en 1999 par le compositeur gallois Karl Jenkins, en hommage aux victimes de la crise du Kosovo. Elle devait être interprétée par la Schola Cantorum avec le Symphonique des bords de Loire et le chœur de l’école de musique Sud Estuaire, soit au total 130 choristes et 120 musiciens. Cette messe mélange des psaumes bibliques, des textes profanes de Rudyard Kipling ou d’un survivant d’Hiroshima mais aussi un appel à la prière islamique.

Cette annulation à Saint-Nazaire et Nantes n’est pas un cas unique. La programmation de cette messe dans des églises est régulièrement sujette à polémique à travers le monde où des catholiques s’y opposent régulièrement. Sur son site internet, Riposte catholique, qui se défend d’être à l’origine des réactions hostiles à la tenue de ces concerts, estime que le seul appel à la prière musulmane constitue un acte profanatoire dans un espace sacré ».

Ni les curés des paroisses ni la Schola Cantorum n’ont pu être joints. Mais cette annulation suscite de vives réactions, notamment dans les rangs des comités Nantes et Saint-Nazaire du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap). Ces derniers dénoncent l’action de Riposte catholique qui en décembre 2021 avait fait annuler le concert d’Anna Von Hausswolff programmé à Notre-Dame-de-Bon-Port à Nantes et s’est mobilisée contre le Centre accueil de demandeurs d’asile à Saint-Brevin. : Plus que jamais nous réaffirmons que l’avenir de nos sociétés est dans la solidarité et dans l’accueil digne et fraternel de tous quelles que soient leur origine et leur religion », déclarent-ils dans un communiqué.

De son côté LFI 44 juge, dans un communiqué, ces méthodes intolérables en République et attend de la Justice qu’elle se saisisse de ce dossier afin que les coupables soient punis et dissuadés de recommencer leurs actes .

À noter que le concert programmé le dimanche 9 juin à la salle Étoile-de-Jade à Saint-Brevin-les-Pins est maintenu. Et les concerts prévus initialement dans les églises de Saint-Nazaire et Nantes seront relocalisés, assure la présidente de la Schola Cantorum de Nantes.


Entre le MRAP qui visiblement n'est pas au courant de la loi de 1905, LFI qui voudrait réécrire le droit canon (au lieu de proposer à l'imam de Brest d'accueillir cette messe, l'œcuménisme ce n'est pas à sens unique ?) et le diocèse de Nantes qui a essayé, s'est grillé et cite St Eustache en oubliant le Val de Grâce (où des militaires avaient fait une pétition, à l'époque, pour protester contre la profanation), on oublie quelque chose d'important :

C'est la chorale qui est à l'origine de l'annulation des concerts puisqu'elle a refusé de supprimer, tout simplement, l'appel à la prière musulmane (à peine 1 minute sur une oeuvre qui dure 1h20) quand ces oeuvres sont jouées dans des lieux affectés au culte.

Quant à l'auditorium de Nantes, c'est un très bon choix qui aurait dû être le premier (cf. cadre légal des manifestations culturelles dans des églises). A Saint Nazaire, une alvéole de la base sous marine pourrait leur être mise à disposition, il y a une acoustique franchement pas mal.

En tout cas bravo aux nantais (et bis puisque ils ont aussi ridiculisé LFI au passage).
images/icones/carnet.gif  ( 974055 )La simple logique se perd... par Roger (2024-02-10 14:12:58) 
[en réponse à 973989]

En fait nos contemporains savent ils encore ce que sont une église et une religion ?

Pourquoi organiser un événement non religieux dans un lieu de culte?
Il y a des salles de concert pour les concerts, des salles de shoot pour les drogués...des synagogues pour les offices juifs, des mosquées pour les offices musulmans ! Et des églises pour le culte catholique !

Pas nécessaire d'être tradi pour comprendre que la simple logique réserve l'église au culte catholique et éventuellement à des événements en rapport avec celui ci...
images/icones/fleche2.gif  ( 974076 )nos contemporains ne croient pas par jejomau (2024-02-10 22:37:03) 
[en réponse à 974055]

Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu (Corinthiens 4:4), le châtiment est proche, ls auront l'islam.
images/icones/2a.gif  ( 974108 )Le concours d'âneries continue par Ptitlu (2024-02-11 20:23:15) 
[en réponse à 973989]

On se croirait à la foire de Béré

France 3 :

"Mais, début janvier, Annie Le Guével, directrice de la chorale Schola Cantorum, reçoit l'appel d'un prêtre de la paroisse de l'église Sainte-Madeleine à Nantes : " Le prêtre de la paroisse a fait état de nombreux messages reçus en raison du contenu de ce concert et donc il a souhaité ne pas nous accueillir dans cette église."

La cause de ces messages, c'est un article publié sur le site Riposte Catholique, qui dénonce un passage : un appel à la prière musulmane qui, selon les intégristes religieux, n'aurait pas sa place dans une église".

Et France 3 s'enfonce tout seul :

"Pour Annie Le Guevel, cette demande montre une méconnaissance de l'œuvre de Karl Jenkins, compositeur gallois contemporain, qui avait écrit "L'homme armé" comme une messe pour la paix, en réaction au conflit du Kosovo. "L'homme armé reprend un thème très ancien du Moyen-Âge, qui a été souvent repris dans des œuvres musicales. Il y a 13 mouvements intégrant différents moments musicaux."

L'œuvre reprend entre autres, un thème du Moyen Âge, un sanctus, mais également des textes de Rudyard Kipling, du Maharabata, ou celui d'un rescapé d'Hiroshima. L'appel à la prière musulmane n'intervient que brièvement, dans cette célébration universelle des valeurs pacifiques".

Et finalement on y arrive, ces pauvres choupis, perfusés pendant le Covid tout en ayant pour l'essentiel rien fichu, après avoir bourré le mou des Français pendant des années comme quoi la culture c'est la Résistance et elle s'opposera toujours au diktat de l'état (on a vu, pas de culture pour les français pendant deux ans et application servile à quelques exceptions près du pass sanitaire) ...veut des sous.

"Face à ces attaques qui se multiplient et font craindre une autocensure de la part des programmateurs, le monde de la culture interpelle l’État et réclame des aides de la puissance publique pour maintenir les représentations".

Et si on les leur donne, ils s'engagent à ne jouer que des œuvres religieuses pendant un an ?