On voudrait connaître l'ami, car y-a-quelqu'un qui m'a dit...

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

JVJ -  2021-11-20 12:05:31

On voudrait connaître l'ami, car y-a-quelqu'un qui m'a dit...

Un pape qui tweete, ce n'est pas terrible.
Un cardinal, pas davantage.

J'admire comment le cardinal Sarah relaie des tweets du pape, pour tout et rien. On dirait qu'il veut y croire encore... Quand il était préfet chargé s'il vous plaît du culte divin, que n'a-t-il mis les pieds dans le plat au lieu de faire la tournée des popottes tradies ou versaillaises, où il prêchait à des convaincus.
Un chef est fait pour cheffer, sinon qu'il devienne chartreux ou laisse la place. Quand on dit que l'évêque est le liturge par excellence dans son diocèse, cela devrait en empêcher de dormir plus d'un. Quand l'évêque célèbre comme un pied, on a compris. On a pu connaître des évêques qui ne portaient presque jamais la mitre dans les églises. Sauf erreur, le croix pectorale ne devrait pas se porter sur la chasuble. Et les crosserons qui ressemblent à n'importe quoi. Frossard disait que parfois le crosseron était le point d'interrogation sur la foi de certains évêques... L'archevêque de Besançon est un orfèvre en crosse immonde. Qu'ils prennent un tau ou une volute, il y en a plein les trésors (mais pas des crosserons à vocation funéraire comme le fit l'ancien évêque de Chartres) ! Des évêques ont commandé des crosses en bois et un peu de métal ces derniers temps, sobres et fort réussies. Ils ne jouent pas les intellos ou les amateurs d'art contemporain.

Si l'ami du cardinal est un sous-fifre d'un bureau romain, c'est sans importance. Si le secrétaire particulier du pape (qu'on n'entend jamais et qui est toujours préfet de la Maison pontificale, et plus jamais sur les photos avec le pape...), cela change.
Peyrefitte pouvait faire fidèlement parler de Gaulle, mais Attali a beaucoup brodé dans ses Verbatim.

Dans le club, le prêtre "de Bourges" disait à juste titre qu'à Rome, on peut trouver des adjudants et des petits chefs qui font du zèle dans l'espoir d'être repérés et pour régler leur compte avec Benoît XVI. C'est valable dans tous les milieux, par exemple quand un tradi fait la leçon en liturgie à un prêtre qui leur célèbre la messe. Cela existe !

Du peu que je comprenne, le pape respecte la FSSPX comme toutes les marges et même s'en moque un petit peu. Il doit se dire qu'elle ne gêne pas plus que cela, il leur a fait une fleur au sujet des mariages reconnus par les diocèses (avec des comportements, comme toujours, aussi variés que pour l'application de SM et TC...). J'espère que tout le monde a lu l'article de l'abbé Berthe fsspx dans une revue de droit canon espagnole.

Les ex-ED, chez le pape et dans son entourage, dans son club de fans, sont en revanche des doux-dingues à dresser et à rééduquer. Il faudrait regarder L'aveu avec Yves Montand, ou lire le livre qui s'en est inspiré.

Il y a un système qui s'appelle Eglise, son patron a dit que tout le monde devait passer dans le monde "latin" (sic !!!!!!) sous la même toise. Tout est possible dans la messe Paul VI, au pire vous la dites dos au peuple et en latin, mais ça, et uniquement cela. Je vous bénis, priez pour moi !
La diversité et la bio-diversité, c'est autre chose.

Le liturge de Besançon en photo et son bâton pastoral (essayez d'attraper une brebis perdue avec ça !). Ad dexteram episcopi, ce fut le premier duc et pair, issu des bureaux romains, que tout le monde a déjà oublié. Admirez derrière la beauté de l'ancien decorum bisontin, abandonné. A leur décharge, cette cathédrale est toujours ouverte et très propre. Mais morte au point de vue liturgique. Derrière l'épaule droite de l'archevêque, l'excellent curé de la cathédrale qui aurait fait un remarquable évêque. Ce fut un curé de campagne qui menait une vie la plus proche de la Tradition possible durant les années de plomb, avec beaucoup de joie et de culot.

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=933792