Mais si je réponds, il suffit de me lire !

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

jl dAndré -  2021-03-02 09:48:37

Mais si je réponds, il suffit de me lire !

Vous ditez :

son enseignement couvre pratiquement tous les sujets « doctrinaux »

Bien sûr, comme vous dites il les couvre. Sur tous ces sujets doctrinaux, il énonce la façon pastorale dont il faut désormais les aborder, mais sans y jamais rien changer (sinon on ne voit pas pourquoi il aurait refuser qu'y soit engagé l'infaillibilité).

celui l’a mené dans sa plus grande partie, qui l’a clôturé, dit qu’il ne fait pas moins autorité que le Concile de Nicée, et qu’il est même, par certains aspects, plus important.

Mais c'est justement par ce qu'il est pastoral, qu'il a refusé tout anathème, tout enseignement dogmatique engageant le magistère de l'église qu'il est nécessaire de faire appel à son autorité, à son importance pour qu'il soit accepté. Pour tous les autres conciles un tel rappel était inutile.
Quelle est donc la finalité pastorale de ce concile ? Jean XXIII qui l'a convoqué nous le dit lui-même, c'est "l'ouverture au monde" (ce monde dont Notre Seigneur nous enseigne que Satan est son prince). Et pour ceux qui n'auraient pas bien compris, Paul VI qui a mené ce concile à son terme nous précise dans son discours de clôture de ce même concile que ce qui l'anime c'est le "Culte de l'homme" (auparavant on se préoccupait exclusivement du culte de Dieu). Et pour ceux qui n'auraient toujours pas compris, Jean-Paul II qui a mis en pratique ce même concile, s'est fait partout dans le monde le héraut et l'apôtre des "droits de l'homme" (auparavant l'Eglise défendait les droits de Dieu).
Tous les dogmes ont été reformulés de façon à complaire au monde (à ses pompes et à ses œuvres), au point de donner l'illusion que le dogme aurait changé. On espère ainsi que l'Eglise sera acceptée par ce même monde au lieu d'en être persécutée. Mais du coup, tous ceux qui gardent l'ancienne formulation en rappelant qu'elle n'a jamais été abrogée sont autant d’empêcheurs de danser en rond, autant d'obstacles à cette ouverture au monde. Il faut donc faire preuve d'autorité à leur égard afin que du moins la discipline supplée à l'absence de définition dogmatique. Et s'ils refusent, il faut les exclure de l'Eglise, ou du moins, comme c'est impossible puisqu'ils sont dans leur bon droit, donner l'illusion qu'ils en ont été exclus, cette illusion suffisant largement pour conforter l'ouverture au monde.
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=912288