Toujours pas

Le Forum Catholique

Imprimer le Fil Complet

Meneau -  2012-07-28 14:36:51

Toujours pas

1/ Il faut remettre les choses dans le bon ordre : le droit objectif, la chose juste, vient dans l'ordre de nature avant le droit subjectif (la faculté morale qu'a un individu d'exiger la chose juste).
Soit l'objet est droit soit il ne l'est pas. Or de quoi parlons nous ?
Quel est l'objet du droit de ne pas être empêché d'agir ? C'est l'agir en question. Quel est l'objet du droit d'agir ? Le même agir en question. Au plan juridique, le droit de ne pas être empêché d'agir, et le droit d'agir sont strictement équivalents : ils ont le même objet, et le devoir qui en découle est le même : laisser agir.

Par ailleurs, vous vous méprenez, mon problème est bien au niveau du principe, de la doctrine. La doctrine avant DH : l'Etat catholique peut / doit réprimer l'expression publique des faux cultes, mais pour des raisons de prudence politique et pour éviter de plus grands maux, il doit souvent tolérer. La doctrine après DH : l'Etat n'a pas le droit de réprimer l'expression publique des faux cultes tant que l'odre public n'est pas menacé.

2/ Vianney vous a déjà répondu dans le fil. St Thomas ne dit pas autre chose :

Parmi les infidèles il y en a, comme les païens et les Juifs, qui n'ont jamais reçu la foi. De tels infidèles ne doivent pas être poussés à croire, parce que croire est un acte de volonté. Cependant, ils doivent être contraints par les fidèles, s'il y a moyen, pour qu'ils ne s'opposent pas à la foi par des blasphèmes, par des suggestions mauvaises, ou encore par des persécutions ouvertes. C'est pour cela que souvent les fidèles du Christ font la guerre aux infidèles; ce n'est pas pour les forcer à croire puisque, même si après les avoir vaincus ils les tenaient prisonniers, ils leur laisseraient la liberté de croire; ce qu'on veut, c'est les contraindre à ne pas entraver foi chrétienne. Mais il y a d'autres infidèles qui ont un jour embrassé la foi et qui la professent, comme les hérétiques et certains apostats. Ceux-là, il faut les contraindre même physiquement à accomplir ce qu'ils ont promis et à garder la foi qu'ils ont embrassée une fois pour toutes.

(II,II q10, a8)

3/ Le droit public ne juge pas du for interne, mais il doit agir au for externe. Or c'est justement du for externe public que nous parlons en ce moment (le culte public des fausses religions). Par ailleurs, le droit public n'est pas indépendant de la morale. L'ordre juridique et l'ordre moral ne sont pas complètement dissociables.

4/ Si par "ordre public juste" vous entendez le respect de la loi naturelle dans un état non catholique, et le respect de la loi catholique dans un état catholique, alors nous serons peut-être d'accord (mais ce n'est malheureusement pas l'interprétation commune de DH...)

Cordialement
Meneau

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=641653