Livres en famille, partenaire du Forum catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Coronavirus et l'Église : comment un saint Pape a su faire face à la peste
par Miserere 2020-03-01 11:49:40
Imprimer Imprimer

Les faits qui suivent se sont déroulés à Rome en 590, lorsque Grégoire, issu d'une famille sénatoriale, la famille Anicia, fut élu Pape, prenant le nom de Grégoire Ier (540–604).

L'Italie était alors dévastée par les épidémies, la famine, les troubles sociaux et la vague destructrice des Lombards. Entre 589 et 590, une violente flambée de peste, les terribles lues inguinaria, après avoir dévasté le territoire byzantin à l'est et les terres franques à l'ouest, sema la mort et la terreur dans la péninsule et frappa la ville de Rome. Les citoyens romains virent cette épidémie comme un châtiment divin en réponse à la corruption qui régnait dans la ville.

La première victime que fit la peste à Rome fut le Pape Pélage II, mort le 5 février 590 et enterré dans la crypte de la Basilique Saint-Pierre. Le clergé et le Sénat romain élurent Grégoire en tant que son successeur qui, après avoir été praefectus urbis [Préfet de Rome], vécut dans sa cellule monastique à Monte Celio. Après sa consécration le 3 octobre 590, le nouveau Pape s'attaqua immédiatement au problème de la peste. Grégoire de Tours (538-594), contemporain de ces événements et qui en fut le chroniqueur, raconte que le Pape Grégoire, dans un sermon mémorable prononcé dans l'église de Santa Sabina, invita le peuple romain à suivre — contrit et pénitent — l'exemple des habitants de Ninive :

Puis le Pape exhorta [tout le peuple] à lever les yeux vers Dieu, Qui permet de si terribles châtiments dans le but de corriger Ses enfants. Pour apaiser le courroux divin, le Pape ordonna une « litanie en sept Chœurs », c'est-à-dire une procession de toute la population romaine, divisée en sept cortèges, selon le sexe, l'âge et la condition. La procession se déplaça depuis les différentes églises romaines en direction de la basilique Saint-Pierre au Vatican, chantant des litanies en chemin. C'est l'origine de ce que l'on appelle aujourd'hui les grandes Litanies de l'Église, ou Rogations, que nous prions pour que Dieu nous protège contre les adversités. Les sept cortèges traversèrent les bâtiments de la Rome antique, pieds nus, à pas lent, la tête couverte de cendres. Tandis que la multitude traversait la ville, dans un silence sépulcral, la peste atteignit un tel point de fureur qu'en l'espace d'une heure, quatre-vingts personnes tombèrent mortes au sol. Cependant, Grégoire ne cessa pas une seconde d'exhorter le peuple à continuer de prier et insista pour que l'image de la Vierge peinte par saint Luc et conservée à Santa Maria Maggiore soit portée en tête de procession. (Gregorio di Tours, Historiae Francorum, liber X, 1, in Opera omnia, a cura di J.P. Migne, Parigi 1849 p. 528)
LifeSiteNews


  Envoyer ce message à un ami


 Coronavirus et l'Église : comment un saint Pape a su faire face à la peste par Miserere  (2020-03-01 11:49:40)
      Covid-19:François ne fera pas de retraite de Carême par Jean Kinzler  (2020-03-01 12:27:49)
      Coronavirus : “Non, ne fermons pas nos églises !“ par Francis Dallais  (2020-03-01 22:13:41)
           "Superflu" !... par Sacerdos simplex  (2020-03-01 22:36:01)
      Le tour du Saint Cordon, et Notre-Dame, à Valenciennes par Glycéra  (2020-03-01 23:37:55)
          Très bien ! par Jean-Paul PARFU  (2020-03-02 10:17:51)
              Une puce par Glycéra  (2020-03-02 11:29:24)
                  Pourquoi par Jean-Paul PARFU  (2020-03-02 12:11:47)


148 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]