La boutique de l’Espérance, partenaire historique du Forum catholique !
[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

terminologie et vraie question : quelques remarques par Luc Perrin 2019-08-17 22:03:32 Imprimer Imprimer

cher ami, il faudrait plusieurs articles et livres pour répondre.

D'abord toujours bien distinguer les continents pour les vocations et le style "sacerdotal". Les horreurs du "clerc" décléricalisé, complètement submergé par le libéralisme ambiant ne valent pas partout.
En Afrique, le souci est aussi mondain mais de trier entre des vocations spirituelles et des aspirations sociales par ex. Au fond, ce qui était le dilemme classique au XIXe et avant chez nous aussi.

"Cléricalisme" veut dire, au sens exact pas celui inventé par l'actuel Pontife et ses thuriféraires Cupich, Wuerl etc., exercice d'un pouvoir sur la société par les clercs ou par un clerc dans une zone donnée. L'extrême est fourni par Savonarole au XVe siècle, l'équivalent catholique de l'État islamique.

Faut-il aller vers cela ? Je ne le pense pas, c'est un détournement des Écritures au demeurant qui distinguent sans les séparer les deux sphères.

Vous entendez et là je vous suis, la pensée "sacerdotale" : le prêtre n'est pas un fonctionnaire, ni l'employé d'un évêque, il a une mission "sacrée" ; il est mortel et ô combien faillible mais doit tendre, comme nous tous et toutes, vers la sanctification dans son état. Presbyterorum ordinis de Vatican II dit tout de façon assez concentrée. Le "sacerdotalisme", compris ainsi, est en effet hautement désirable et il a fortement régressé au sein de l'Église depuis les années 1960.

Il reste que la crise qui explose chaque jour est due plus aux évêques qu'aux prêtres. Le poisson pourrit par la tête et elle est bien malade de nos jours, l'odeur devient incommodante.

Bref demander aux évêques de surveiller les prêtres, c'est un peu comique : Cupich et McCarrick comme garants de l'intégrité sacerdotale ? Sodano et Tauran comme anges gardien ?

La dévitalisation de l'épiscopat est première. Elle s'accentue évidemment depuis 2013 mais le cancer était déjà très répandu avant et remonte aux années 1950 dans certains cas.

Abattre la Seconde Pornocratie passera par un puissant courant de réforme comme toujours depuis la fondation de l'Église : il y faudra des Athanase, des Giberti, des Borromée, des François de Sales, des cardinaux Pie, des Marcel Lefebvre, des Wyszinsky, des évêques missionnaires intrépides ...
En attendant, cultiver les valeurs sacerdotales qui sont compatibles avec un laïcat actif et engagé est un radeau de secours.

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/neutre.gif Le cléricalisme : en faut il moins ou en faut il plus ? par Aigle (2019-08-16 19:22:58)
     images/icones/union-jack.png Une explication qui en vaut bien une autre par André (2019-08-16 21:38:30)
     images/icones/fleche2.gif Le cléricalisme existe-t'il vraiment ? par Rothomagus (2019-08-17 02:09:23)
     images/icones/rose.gif terminologie et vraie question : quelques remarques par Luc Perrin (2019-08-17 22:03:32)
         images/icones/hein.gif Sur les épiscopes par Aigle (2019-08-18 15:27:07)
             images/icones/barbu2.gif mais pour le moment c'est la proportion inverse par Luc Perrin (2019-08-18 21:41:21)
                 images/icones/neutre.gif Pessimisme par Aigle (2019-08-18 21:53:58)



54 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS