[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dérives post conciliaires
par Aigle 2014-10-11 07:20:55
Imprimer Imprimer

Dans mon enfance, le clergé post conciliaire était transporté d'enthousiasme par deux amours : la classes ouvrière et le tiers monde. Il était hors de question d'emettr la moindre réserve à l'égard du communisme, du marxisme de l'URSS , et la Chine ou du Vietnam. De même aucune dictature africaine n'était critiquable ( seules celles d'Amérique latine l'etaient).

Il fallait alors lire dans le nouveau testament les versets condamnant les riches et promouvant les pauvres.

Tout cela est évanoui aujourd hui et oublié.

Ensuite il y a eu, à partir des années 1980, le nouvel amour : l'immigré. Lui aussi avait, comme l'ouvrier dix ans avant. Toutes les qualités intellectuelles et morales . Il fallait lire les verset se l'AT qui préconisaient l'accueil de l'etranger.

Maintenant on commence à l'oublier et le clergé se découvre un nouvel amour : l'homosexuel qu il faut respecter et accueillir. Alors qu il y a dix ou trente ans on ne savait même pas qu il existait ...

Bien sur on peut dire que le clergé répond au besoin de l'époque. Mais un esprit mal orienté pourrait penser que ces affections successives témoignent surtout d'une attitude incurablement suiviste à l'égard des médias mondains. L'ouvrier cesse d'être sympathique quand il vote FN, de même que l'immigre quand il se révèle islamiste et antisémite .

Paradoxalement le pape François semble avoir plus de sérieux, de colonne vertébrale quand il parle des pauvres ou des périphéries alors que notre clergé européen semblent incroyablement soumis aux médias.


  Envoyer ce message à un ami


 Dérives post conciliaires par Aigle  (2014-10-11 07:20:55)
      cher Aigle par jejomau  (2014-10-11 08:09:27)


95 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]