Le Forum Catholique

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=591986
images/icones/1b.gif  ( 591986 )Mgr et Madame par Ion (2011-04-05 08:29:57) 

Mgr Keith Newton (Nouvel Ordinaire de l'Ordinariat anglican catholique en Angleterre) ces jours derniers à Rome


Le même quand il était évêque Anglican


Le prélat et son épouse à l'issue de son ordination diaconale catholique


images/icones/1i.gif  ( 592063 )Mais il me semble par Jean-Paul PARFU (2011-04-05 22:41:45) 
[en réponse à 591986]

que bien qu'ordinaire et vetu de violet tirant sur le rouge il n'est pas eveque...
images/icones/1a.gif  ( 592070 )Point n'est besoin par Nemo (2011-04-05 23:52:16) 
[en réponse à 592063]

Il suffit d'être prélat pour avoir droit au titre de Mgr et à la soutane filetée. J'en connais même qui sans rien être du tout prétendent être Mgr et portaient la soutane non seulement filetée mais entièrement violette.

Un truc me laisse songeur. Ces gens qui se font ordonner diacres le sont-ils sous condition ? Sinon ça veut dire qu'ils admettent avoir passé tout le début de leur sacerdoce à distribuer des sacrements qui n'en étaient pas. Curieuse remise en question.
images/icones/1i.gif  ( 592074 )Mais cher Nemo par Jean-Paul PARFU (2011-04-06 00:09:11) 
[en réponse à 592070]

Il etait anglican avant de devenir catholique...
images/icones/1a.gif  ( 592091 )Certes par Nemo (2011-04-06 09:48:00) 
[en réponse à 592074]

Cette situation est en effet bien compliquée.
Je ne connais pas les détails, sans doute le cher abbé Chadwick pourrait préciser davantage. Il est probable qu'à fédaut d'être évêque ces anciens évêques anglicans garderont la possibilité de se faire appeler Mgr. Faut-il être prêtre pour être prélat de sa sainteté, je l'ignore, mais beaucoup de chanoines ont droit à des soutanes filetées et ceintures violettes, donc cette tenue ne me choque pas plus que ça.
D'autant plus que l'évêque en question devait la porter régulièrement. L'archevêque anglican de Cantorbéry se présente bien devant le Saint-Père avec tous les insignes archiépiscopaux. Cette photo fut peut-être prise avant la conversion formelle.
Mais pour moi l'essentiel est que des évêques anglicans reconnaissent, en recevant une nouvelle ordination dont je ne sais si elle est sous condition, la nullité des ordres anglicans, et donc la nullité des ordres de leurs anciens confrères également. Etonnant au plus haut point.
images/icones/neutre.gif  ( 592098 )J'avoue que je vous comprends pas. par Yves Daoudal (2011-04-06 10:36:37) 
[en réponse à 592091]

Pourquoi des évêques anglicans se feraient ordonner prêtres catholiques en perdant tous leurs privilèges s'ils ne croyaient pas que les ordinations anglicanes sont invalides?

D'autre part la photo est bien celle de la première rencontre de l'ordinaire Mgr Keith Newton avec le pape, le 1er avril.

L'abbé Keith Newton venait d'être nommé protonotaire apostolique, avec donc le titre de Mgr.
images/icones/neutre.gif  ( 592128 )D'après ce que j'ai compris par Don Henri (2011-04-06 13:48:11) 
[en réponse à 592098]

De ce que dit l'Abbé Hunwicke sur son blog Liturgical Notes. Il a écrit récemment un article sur pourquoi il acceptait d'être réordonné, qui dit ceci:


L'opinion de l'Église a évoluée depuis Apostolicae curae, en raison de l'apport de la succession apostolique vieille-Catholique (valide) à la succession apostolique anglicane (invalide).

Les ordres anglicans ne sont donc plus forcément nuls et invalides, mais seulement "très incertains".

Dans les années 90, les ré-ordinations de certains clercs anglicans se faisaient sous conditions, par exemple Mgr. Leonard (pas celui de Bruxelles!) qui d'Évêque anglican est devenu Prêtre Catholique, a été ordonné sous conditions au presbytérat, et sans être passé par l'ordination diaconale. Cela parce qu'il avait produit des documents datant de son ordination anglicane comme Prêtre prouvant que ses ordres étaient autant d'origine vielle-Catholique qu'anglicane.

Mais aujourd'hui, malgré la réévaluation des ordres anglicans, on est revenu à l'ordination sans condition, car le nombre de Prêtres anglicans se convertissant est beaucoup trop grand pour permettre des recherches approfondies sur les ordres anglicans de chacun d'entre eux.

On pourrait donc aujourd'hui accepter d'être ré-ordonné sans conditions, tout en restant persuadé d'avoir été vraiment un Prêtre par le passé. Cela pour être titulaire d'un ordre d'un grande certitude, l'ordre conféré par l'Église Catholique Romaine. Ça réclame un peu de gymnastique intellectuelle, mais pour les Anglo-Catholiques ce genre de casuistique est assez habituel.



+ Pax et Bonum

images/icones/fleche2.gif  ( 592131 )Précisions par Ion (2011-04-06 14:17:38) 
[en réponse à 592128]

les réordinations sous conditions telle que celle de l'ancien évêque de Londres, Graham Leonard ont désormais été remplacées par des ordinations sans conditions, non seulement pour les raisons évoquées plus haut (affluence de cas) mais aussi et surtout depuis les acceptations par la Communion Anglicane de l'ordination de femmes. Cette acceptation remet largement en cause la compréhension catholique du sacerdoce par les Anglicans, tout au moins par la hiérarchie officielle. Désormais, des critères supplémentaires et assez compliqués seraient nécessaires pour discerner l'éventuelle validité d'une ordination anglicane : tel prêtre a -t-il été ordonné avant le changement (ordinations de femmes), et si oui, était-il en "communion" avec son évêque, qui lui-même était ou pas d'accord avec l'ordination de femmes ...

En tout état de cause, le ministère d'anciens prêtres ou évêques Anglicans est tout sauf "nul", de même qu'une célébration eucharistique, même invalide, n'est pas sans valeur et acquiert des grâces quasi sacramentelles dans la mesure où Dieu ne refuse pas ses grâces à ses enfants, qui sans faute de leur part, croient en Sa présence agissante. A rapprocher, à mon sens, des définitions théologiques de l'Ecclesia supplet catholique ou de l'économie sacramentelle orthodoxe selon Nicodème de la Sainte Montagne.

Ion