[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde 2017-09-11 22:47:07 Imprimer Imprimer

LIVRE III DU DIALOGUE DU RÉCONFORT DANS LES TRIBULATIONS

ANTOINE : Je veux bien croire, mon cher neveu, que vous ayez entendu parler de la sorte. J'ai lu à peu près la même opinion, écrite de la main d'un savant docteur qui était par surcroît un homme très bon ; mais pourtant, même si je trouvais d'autres écrits semblables signés par des hommes tout aussi savants et bons, je ne craindrais pas de conseiller le contraire à mes amis.

Si saint Pierre a répondu au Christ qu'il préférait mourir plutôt que de l'abandonner, et s'est ainsi surestimé, je ne vois pourtant pas en quoi cela peut déplaire grandement à Dieu. Saint Pierre s'est vanté, mais là n'est pas son péché : son péché, c'est de n'avoir pas agi comme il avait dit qu'il le ferait. Celui qui actuellement formerait ce projet pourrait très bien ne pas courir le risque d'y manquer, puisqu'il n'y a même pas un chrétien sur dix mille qui sera placé devant le problème. Conserver toute la vie cette bonne résolution, ne me paraît pas plus néfaste que la promesse que se ferait un gueux de distribuer, si jamais il devenait riche, une grande partie de sa fortune aux oeuvres charitables. Le danger est plutôt que le chrétien se dise prêt à abandonner le Christ, au moins en surface, tout en se promettant de lui rester fidèle au fond, plutôt que de subir une mort cruelle. Cette pensée même est un péché mortel, et il ne l'aurait pas commis s'il ne s'était pas posé la question. Mais celui qui se fait à soi-même une telle réponse n'a qu'une foi faible et froide et cette question qu'il se pose à lui-même ou qu'un autre lui pose, lui permettra de se mieux connaître, lui fera toucher du doigt la nécessité de prier pour obtenir la grâce de se fortifier dans la foi.

D'ailleurs, conseiller à quelqu'un de ne jamais penser à cela me paraît aussi stupide que ce remède-ci contre les maux de dents : « Vous faites trois fois le tour d'un cimetière sans penser à un goupillon ». Donner à quelqu'un ce conseil, c'est lui mettre en tête l'image du goupillon et, dès lors, il lui devient à peu près impossible de s'en débarrasser.

Bien peu nombreux sont ceux à qui on ne posera pas la question de savoir s'ils sont prêts à mourir pour le Christ, et ceux à qui on la posera, seront bien obligés d'y réfléchir.

Enfin, le Christ a parlé souvent et clairement de ce devoir des chrétiens de confesser leur foi, même sous la menace de la mort : cela implique d'avoir toujours en tête l'idée que si le cas se présentait, nous serions prêts, avec l'aide de Dieu, à témoigner. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/marie.gif 12/09 Le Très Saint Nom de Marie par ami de la Miséricorde (2017-09-11 22:44:33)
     images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-09-11 22:47:07)



74 liseurs actuellement sur le forum
Compteur agoramag
Compteur mis en place le 15 nov 2006
M'abonner au flux RSS