[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Hôpital Saint-Sacrement: Un second crucifix retiré par Chicoutimi 2017-02-28 08:06:28 Imprimer Imprimer

Des militants du Mouvement Tradition Québec ont installé, dimanche, un autre crucifix en remplacement du premier retiré. La direction de l'hôpital a retiré également ce crucifix.

Un article du Journal de Québec:

Hôpital Saint-Sacrement: un autre crucifix retiré


Malgré la mobilisation en faveur du crucifix, la direction n'a pas l'intention de revenir sur sa décision

Le 27/02/2017

"La direction de l’Hôpital Saint-Sacrement a retiré un second crucifix qui avait été installé dimanche par des militants du Mouvement Tradition Québec.

Le retrait la semaine dernière du crucifix dans le hall d’entrée de l’hôpital, après la plainte d’un patient, a créé un tollé et amené la création d’une Pétition pour son retour qui a atteint plus de 5000 signatures.

Des militants ont choisi de prendre les choses en main en installant un crucifix de plus petite stature au même endroit où le premier a été retiré, selon Kenny Piché, responsable de l’information de Mouvement Tradition Québec. L’organisme prône le retour des traditions religieuses et culturelles. Ce second symbole religieux avait été installé sans l’accord de la direction.

«Ce sont simplement des militants qui se sont présentés sur place et qui ont installé le crucifix», poursuit M. Piché.

La porte-parole du CHU de Québec, Pascale St-Pierre, a confirmé au Journal que ce second crucifix a été retiré. «On ne peut pas apposer sur les murs d’un hôpital ce que l’on veut, donc il a été retiré», précise-t-elle.

UN SYMBOLE QUI DÉRANGE

Le crucifix était installé entre les portes d’ascenseur au rez-de-chaussée de l’hôpital depuis sa fondation en 1927 par les Sœurs de la Charité.

La direction du CHU de Québec, qui dirige les cinq hôpitaux de Québec, a expliqué avoir pris cette décision en se basant sur le principe de neutralité religieuse de l’État dicté par la Charte québécoise des droits et libertés de la personne.

Elle avait précisé avoir basé sa réflexion sur la décision de la Cour suprême du Canada, qui a mis fin aux prières du maire Jean Tremblay durant les séances du Conseil municipal de Saguenay.

Pour le Mouvement Tradition Québec, ce symbole religieux représente un pan de notre histoire. «C’est pour sauver l’honneur de notre très grand Jésus-Christ et, ensuite, pour donner l’exemple à nos compatriotes», fait valoir M. Piché.

De son côté, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, s'est montré peu bavare sur le sujet. «C'est une décision locale», s'est-il limité à commenter, à l'Assemblée nationale. Il a refusé de s'arrêter pour répondre à d'autres questions sur le sujet."

Source

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/francis2.gif Hôpital Saint-Sacrement: Un second crucifix retiré par Chicoutimi (2017-02-28 08:06:28)



27 liseurs actuellement sur le forum
Compteur agoramag
Compteur mis en place le 15 nov 2006
M'abonner au flux RSS